Les adieux de Brodie
EAN13
9782021222685
ISBN
978-2-02-122268-5
Éditeur
Le Seuil
Date de publication
Collection
CADRE NOIR
Nombre de pages
448
Dimensions
22 x 14 x 3 cm
Poids
480 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les adieux de Brodie

Le Seuil

Cadre Noir

Offres

Autre version disponible

On a enlevé sir Fraser Gibson, président de la Scottish Linen Bank. Lady Gibson, ne voulant pas avoir affaire à la police, charge Douglas Brodie, ex-flic devenu reporter à La Gazette, de remettre la rançon et de lui ramener son mari. Victime d'un coup monté, Brodie est assommé et reprend ses esprits à côté du cadavre du banquier. Accusé de meurtre, il risque la potence. Les services secrets britanniques organisent la mise en scène de son suicide pour lui permettre d'enquêter clandestinement sur les agissements douteux de la victime. L'enjeu est de taille pour le gouvernement de Sa Majesté : si l'on apprend qu'une des banques les plus puissantes du Royaume-Uni a émis trop de billets, de surcroît avec la complicité de plusieurs hauts dirigeants, la confiance internationale risque de s'effondrer. Déjà, à Washington, on s'inquiète de la santé de la livre sterling et cela peut avoir de graves conséquences sur les prêts américains annoncés dans le cadre du plan Marshall, qui doit entrer en vigueur dans quelques jours. Brodie, devenu l'instrument d'un combat qui le dépasse, doit réussir à tout prix : sa vie en dépend. Gordon Ferris conduit l'affaire vers un dénouement spectaculaire avec un sens dramatique confirmé, digne du grand classique du genre, Les Trente-Neuf Marches de John Buchan. Né dans la petite ville industrielle de Kilmarnock en Écosse, Gordon Ferris a eu une vie professionnelle bien remplie avant de commencer à écrire : d'abord programmeur informatique, il a travaillé pour le ministère de la Défense britannique puis est devenu consultant pour Price Waterhouse. Les Adieux de Brodie clôt brillamment le « Quatuor de Glasgow ». Traduit de l'anglais (Écosse) par Hubert Tézenas « Une histoire captivante, un rythme d'enfer, et un superbe regard sur le Glasgow d'après-guerre. » Daily Mail
S'identifier pour envoyer des commentaires.