NOUVEAU : Pour le retrait de vos commandes déjà payées, ouverture d'un accès indépendant place du Maréchal Leclerc. Sonnez à la porte rouge.

Ô ma mémoire. La poésie, ma nécessité
EAN13
9782021372557
ISBN
978-2-02-137255-7
Éditeur
Le Seuil
Date de publication
Collection
ESSAI LITTE H.C
Nombre de pages
320
Dimensions
20 x 14 x 2 cm
Poids
313 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Ô ma mémoire. La poésie, ma nécessité

Le Seuil

Essai Litte H.C

Offres

Ce livre est l'autobiographie - par le détour de la poésie - du diplomate Stéphane Hessel, qui a traversé le XXe siècle en homme courageux, sensible, engagé dans la défense des droits de l'homme. C'est une figure qui, dans l'âge avancé, décide de transmettre les trésors accumulés et conservés dans sa mémoire, avec les souvenirs et les retentissements qui leur sont attachés. Stéphane Hessel partage ici, dans leur langue originale en français, en anglais et en allemand (traduction française en fin de livre), quatre-vingt-huit poèmes - connus et moins connus - de François Villon à Christian Planque en passant par Shakespeare, Hölderlin, Keats, Yeats, Rilke, Apollinaire et d'autres encore, qu'il a un jour appris par coeur et qu'il n'a jamais oubliés. Et l'on découvre, ému, pourquoi chacun d'eux a joué un rôle important, voire décisif, au cours de sa vie. La poésie comme respiration, la poésie comme colonne vertébrale, la poésie comme nécessité. Stéphane Hessel (Berlin, 1917 - Paris, 2013) était normalien, Français libre, déporté, diplomate en poste à New York, à Saïgon, à Alger, à Genève. Proche collaborateur de Pierre Mendès France, de Pierre Abelin, de Michel Rocard, il a été membre de la Haute Autorité pour la communication audiovisuelle (1982-1985) et du Haut Conseil pour l'intégration (1990-1993) et a représenté la France à la conférence mondiale de Vienne pour les droits de l'homme, en 1993. Il a été membre du «collège des médiateurs» pour les «sans-papiers» de Saint-Bernard et est l'auteur du manifeste Indignez-vous (Indigène Éditions, 2010).
S'identifier pour envoyer des commentaires.