Moi, ce que j'aime, c'est les monstres
34,90
par (Libraire)
23 août 2018

Chef d'oeuvre

Il y a 416 pages dans ce livre. Ca veut dire que 208 fois, vous allez saisir le papier et découvrir ce qu'il y a derrière. Et croyez-moi, 208 fois, ce sont la beauté et la surprise qui vont vous éclater au visage.
On manque de superlatifs pour cette oeuvre magistrale, aussi graphique que littéraire, poignante et drôle, où vous allez forcément vous prendre d'affection pour la petite Karen qui trouve que "être un monstre, c'est bien plus facile qu'être une fille."
Parole de libraire, c'est un roman graphique pour tous ceux qui n'ont jamais essayé de lire un roman graphique. D'ailleurs, c'est bien plus que ça. Pétri de références à l'histoire de l'art, dessiné avec une minutie et une maestria qui force le respect (tout au stylo bille), c'est tout simplement le livre de la rentrée, tous rayons confondus.

Tous les conseils de lecture