Nathalie -.

par (Libraire)
12 mai 2022

Le Serpent des blés

Macey et sa mère vont sur les collines de Fuldon, pour une première rencontre avec Mitchell autour d'un pique-nique. Il est un herpétologiste quelque peu original et décalé qui vient de New York pour étudier les serpents propres à la région.
Un lien singulier se crée entre lui et Macey, du plaisir qu'éprouve Mitchell à partager avec elle sa passion. Il trouve chez cette petite fille calme les qualités requises à entrer dans ce vaste univers.
Peu à peu, Mitchell s'installe dans leur vie, mais pour combien de temps ?
C'est un court roman singulier et intrigant où règne une atmosphère trouble, un peu inquiétante. Le roman s'ouvre à nous de mots comme des touches de couleurs, laissant libre cours aux sensations, aux questionnements, à la curiosité quant à ce qui va se passer. C'est là toute sa beauté.
Trafuit de l'anglais ( États-Unis) par Lucien d'Azay.

Sabine Wespieser Éditeur

8,00
par (Libraire)
12 mai 2022

Misogynie

Ce jour-là, le 29 Juillet, Cathal quitte son travail à Dublin, rentre chez lui en bus où un parfum l'amène à réfléchir à sa situation. La soirée aurait due être autre, si ce qui était prévu à cette date avait eu lieu.
Cathal semble dans un état second. Et de cet état, se pose peu à peu tout ce qu'il est, tout ce qui fait que cette journée est ratée, tout ce qui fait d'elle un total fiasco. De par ses gestes, les souvenirs évoqués, on comprend de mieux en mieux pourquoi il en est arrivé là.
Le titre résume idéalement ce qui se révèle peu à peu dans cette nouvelle ciselée.
Claire Keegan excelle dans ce format d'écriture. Chaque mot est choisi avec soin, est porteur de sens bien au-delà de ce qu'il semble dire du contexte qu'il décrit, de ce à quoi il ouvre. La lecture doit être lente pour la savourer pleinement, pour saisir l'ampleur de ce qui s'y déploie. C'est un concentré explosif à découvrir.
Traduit de l'anglais (Irlande) par Jacqueline Odin.

22,90
par (Libraire)
12 mai 2022

Tout comme toi

Lucy est une femme blanche de quarante-deux ans, prof d'anglais, séparée de son mari. Elle a deux enfants.
Joseph est un jeune-homme noir de vingt-deux ans, célibataire, qui cumule plusieurs emplois tout en rêvant de devenir D.J.
Il fait du baby-sitting pour Lucy et très vite, Lucy et Joseph deviennent amants.
Tout cela se passe dans le contexte du référendum au sujet du Brexit qui semble scinder la population anglaise en deux clans franchement opposés. Les uns se trouvent assommés de voir le Brexit triompher quand les autres voient rapidement leurs espoirs s'émousser.
Nick Hornby nous confronte aux réflexions et aspirations de chacun, tout en posant les faits tels qu'ils sont perçus par les protagonistes dans la réalité.
On comprend tout le long de l'ouvrage la difficulté à se faire comprendre, à argumenter, à simplement partager dans les différences chaque infime moment vécu. La différence d'âge, de statut social, de regard sur l'avenir déclenchent des perceptions et des jugements posés plus ou moins consciemment par les gens tout autour. Ce qui génère forcément des complications. Surtout, la vie perçue des différences est source de perpétuelle remise à plat par Lucy et Joseph pour mener leur histoire de façon la plus sereine possible. Cela les mène dans des réflexions intimes vitalisantes et riches. Ce n'est pas sans déception parfois.
Vers quoi va leur relation, si ce n'est qu'elle se vit au jour le jour ?
Traduit de l'anglais par Christine Barbaste.

par (Libraire)
10 mai 2022

Guerre

Quelle singularité et quelle émotion de lecture, d'entrer dans ce texte de Louis-Ferdinand Céline, inaccessible jusque là.
Écrit deux ans après la publication de Voyage au bout de la nuit, le roman se déroule entre 1914 et 1915. Il raconte le soldat Ferdinand blessé au front, errant sur le champ de bataille, avant d'être emmené par un soldat anglais à l'hôpital de Peurdu-sur-la-lys où il restera le temps d'une longue convalescence avant de partir pour Londres.
On est emmené dans les divagations du brigadier, livré à sa perception altérée de la réalité alors qu'il est gravement blessé. Puis, au fur et à mesure des soins qui lui sont portés, on est capté par ses relations aux autres, soldats blessés, femmes, infirmière, son ami Bébert, et ses parents, autant que par le cours des évènements qui se vivent dans ce temps étrange qui s'étire.
Le texte est cru, incisif, terrible aussi de violence parfois, dans la tentative à survivre à la guerre. Il est écrit d'un jet, ce qui donne toute l'importance de chaque menu ou grand moment relaté comme si on y était, dans une urgence de l'instant qui nous tient en haleine.
On est totalement saisi de ce qu'on lit. Il est impossible de quitter le texte, une fois qu'on y est entré. Et on y revient.
A venir Londres, à l'automne prochain.

Roman

Le Livre de poche

7,90
par (Libraire)
7 mai 2022

Voix d'extinction.

L'épopée se déroule en 2031. Presque toutes les espèces animales qui peuplent encore la terre sont en voie d'extinction. Martin, généticien vétérinaire et Prix Nobel, alerte les chefs d’État de la planète réunis : il faut voter d’urgence un « Traité de protection de la Nature ». Et c'est loin d'être gagné, de la pression des lobbys ! Alors, Dieu, plutôt Déesse convoque Noé afin qu'il trouve une solution ou gare à lui ! Acculé, abandonnant sa partie de pétanque avec Gabriel, il décide d'envoyer des animaux en leur donnant apparence humaine afin qu'ils défendent la cause animale auprès de tous les décideurs.
Tout cela est fait dans l'urgence, sans ajustement, et voici qu'un gorille, une chatte, un dalmatien et une truie sont assignés à sauver le monde animal, sans être tout à fait formés ni prêts, ce qui donne lieu à quelques situations rocambolesques.
C'est drôle et piquant. Malgré la loufoquerie, la réflexion sur notre rapport aux animaux et à toute la biodiversité est pertinente et documentée.