Sophie F.

Nos richesses, Renaudot des lycéens - 2017

Renaudot des lycéens - 2017

Le Seuil

17,00
par (Libraire)
31 octobre 2017

Edmond Charlot a tout juste vingt ans en 1935 lorsqu’il décide de devenir libraire éditeur et d’ouvrir à Alger sa boutique rue Charras «  les vraies richesses  » en référence à Giono. Son but c’est de promouvoir les écrivains de la Méditerranée et sa première publication sera un texte de Camus …
De nos jours le jeune Ryad lors d’un stage estudiantin doit « jeter » tous les livres qui encombrent une bâtisse vouée à la démolition mais un vieil homme en face de la rue a bien l’intention de l’en empêcher.
L’auteur nous relate avec brio la vie passionnante de cet homme à travers son journal « fictif » et nous évoque en même temps les relations compliquées qu’ont entretenues la France et l’Algérie.
Alliant le monde littéraire et l’histoire j’ai trouvé ce livre passionnant car il nous éclaire sur un métier méconnu mais essentiel en des temps troublés et surtout il rend un grand hommage à un homme qui nous a permis de lire de grands auteurs !!!

L'Écliptique
22,00
par (Libraire)
31 octobre 2017

« coups de coeur de Sophie »

Nous sommes en 1972 à Pormantle une colonie « secrète » qui accueille des artistes en panne d’inspiration comme Elspeth Conroy que l’on connaît sous le pseudo Knell mais aussi Mc kinney, Pettifer ou Quickman.
L’arrivée du jeune Fullerton va chambouler tout ce petit monde et replonger Elspeth dans ses « souvenirs »….
Après l’excellent « complexe d’Eddie Bellwether » l ‘auteur pour ce deuxième roman renoue avec les thèmes du génie et de la « folie » , il aborde dans ce roman tous les tours et les détours qu’empreinte le processus créatif, il manipule le lecteur en jouant sur les codes
narratifs et en mixant la fiction et la réalité.
C’est un livre particulier et exigeant qui peut dérouter mais faites moi confiance car tout s ‘éclaire à la fin !!!

Le Sympathisant
par (Libraire)
28 octobre 2017

« coups de coeur de Sophie »

Ce roman est la confession d’un homme qui avoue être un agent double …
1975, c’est la chute de Saigon qui voit la victoire des Vietcongs du Nord et la débâcle du Sud.
Beaucoup de gens fuient le pays dont un petit groupe composé entre autres de la famille du Général et de son aide de camp qui sont exilés à Los Angeles. Ce dernier en profite pour renseigner ses amis restés au pays au moyen de lettres codées...
L’auteur nous décrit à travers cette fiction la dualité d’un homme qui passe sa vie à mentir, à cacher ses convictions voire même à trahir ses amis .
Ce récit nous montre le conflit vietnamien non pas du point de vue américain comme celui décrit dans le film Apocalypse Now mais à travers les yeux des natifs déchirés sur l’avenir de leur pays et qui tour à tour seront victimes ou bourreaux.
C’est un livre à la fois historique, politique, psychologique que je vous invite à vivement à découvrir !!

Bakhita

Albin Michel

22,90
par (Libraire)
20 octobre 2017

Bakhita est née au Darfour dans les années 1860, elle grandit dans un petit village entourée
de sa famille jusqu’au jour où elle est enlevée par des négriers qui vont faire d’elle une esclave. Elle va connaître ensuite différents maîtres qui vont lui faire subir les pires sévices …
Un jour alors qu’elle est devenue adolescente elle est rachetée par le consul d’Italie et sa vie va en être bouleversée .
Inspirée d’une histoire vraie l’auteur nous restitue avec vérité et émotion le surprenant parcours de cette femme qui bien qu’elle fut longtemps considérée soit comme une simple marchandise ou plus tard comme « objet » de propagande, sera une personne d’une grande bonté qui tout au long de sa vie aimera et protégera les enfants ou les gens qu’elle côtoiera.
C’est un livre bouleversant qui met en lumière l’histoire d’une esclave déclarée une sainte en l’an 2000 mais qui pour moi m’apparaît comme une belle personne qui malgré toutes ses humiliations et ses traumatismes a toujours cru en son destin et surtout en son humanité !!!

Un funambule sur le sable
19,50
par (Libraire)
20 octobre 2017

« coups de coeur de Sophie »

« Stradi » est un enfant qui a une particularité depuis sa naissance, il est né avec un violon dans la tête.
Surprotégé par ses parents il passe ses premières années cloîtré chez lui avec pour seule compagnie les livres et le son de la musique dans la tête et surtout dans la terreur mensuelle de la piqûre qui humidifie les cordes de son instrument ….
Plus tard à l’école il va subir les railleries de ses camarades mais grâce à l’arrivée de Max le boiteux qui devient son ami ils vont ensemble surmonter les épreuves et essayer de s’insérer dans
une société où tout handicap qu’il soit visible ou invisible est souvent rejeté .
Après « une bouche sans personne » l’auteur nous propose un conte touchant qui aborde à travers
ce garçon « différent » le thème délicat du handicap mais aussi de la famille, de la parentalité, et de l’amitié .
C’est un livre optimiste rythmé par une formidable bande son qui enchante le lecteur et qui je pense ne pourra vous laisser insensible.