Dernier commentaire

Roman

Albin Michel

17,90
par (Libraire)
25 août 2021

Après avoir incarné des grandes figures masculines comme Barbe Bleue, Le Comte Neville, Riquet à la Houppe, Jésus Christ (entre autres), cette fois Amélie Nothomb invoque la mémoire de l'homme le plus important pour elle : son père ( disparu à l'aube du confinement).
Le récit est comme toujours à la première personne et nous allons parcourir l'enfance, l'adolescence et le début de carrière en tant qu'ambassadeur de cet homme.
Amélie avec son style fluide, multipliant les références littéraires, philosophiques et mythologiques, nous fait pénétrer dans l'intimité des Nothomb.
Délicieusement suranné par moments et pétillant tout du long.
Un très grand Nothomb