NOUVEAU : Pour le retrait de vos commandes déjà payées, ouverture d'un accès indépendant place du Maréchal Leclerc. Sonnez à la porte rouge.

La démocratie universelle / philosophie d'un modèle politique
EAN13
9782021241471
ISBN
978-2-02-124147-1
Éditeur
Seuil
Date de publication
Collection
COULEUR IDEES
Nombre de pages
352
Dimensions
21 x 14 x 2 cm
Poids
362 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

La démocratie universelle / philosophie d'un modèle politique

De

Seuil

Couleur Idees

Offres

Autre version disponible

Comment en est-on venu à penser qu’il suffisait de renverser un régime autoritaire pour que la démocratie s’installe, voire, comme en Irak en 2003, d’envahir un pays pour le libérer ? En quel sens peut-on dire que la démocratie est le « modèle » de régime qui correspond le mieux à certaines aspirations fondamentales de l’humanité ? L’idée d’une diffusion par la force de la démocratie n’est-elle pas une contradiction dans les termes ?

Pour répondre à ces questions, Florent Guénard remonte aux présupposés philosophiques des visions de l’expansion démocratique qui voient celle-ci comme un processus inéluctable, mais aussi aux différentes compréhensions de ce qu’est un « modèle » politique. Dans une double démarche, à la fois historique et typologique, il expose comment la démocratisation a été pensée dans la philosophie politique depuis Platon et compare les différentes voies proposées, soulignant le tournant qu’à constitué la Révolution française et la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen dans le processus. Avant 1789, la démocratie occidentale est un modèle politique qu’on ne conçoit comme généralisable que sous certaines conditions. Aux XIXe et XXe siècles, elle devient exportable : c’est elle qui est censée réaliser les aspirations de la modernité.

La critique postcoloniale a largement montré les limites et les coûts de cette modélisation. Comprendre aujourd’hui l’expansion de la démocratie suppose qu’on prenne en compte les nouvelles formes de l’universalisme démocratique, en évitant à la fois le dogmatisme d’un modèle imposé au monde et le relativisme qui empêche de voir que les nations s’imitent et s’inspirent les unes des autres. La démocratie est aujourd’hui le nom d’un idéal d’émancipation appropriable et mondialisé.Florent Guénard, agrégé et docteur en philosophie, est maître de conférences à l’université de Nantes. Spécialiste de philosophie politique et morale, il est notamment l’auteur de Rousseau et le travail de la convenance (H. Champion, 2004). Ses travaux portent aujourd’hui sur la question de l’égalité et sur les théories de la démocratisation. Il dirige la rédaction de laviedesidees.fr.
S'identifier pour envoyer des commentaires.