Mémorial du 24 avril
EAN13
9782863643006
ISBN
978-2-86364-300-6
Éditeur
Parenthèses
Date de publication
Collection
Collection Diasporales
Nombre de pages
176
Dimensions
23 x 17 x 1 cm
Poids
302 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

« Le jour se levait sur le dimanche rouge... »
Dans la nuit la police secrète turque avait mis en application le plan établi avec minutie en procédant à l'arrestation du monde intellectuel arménien d'Istanbul afin de décapiter la population. La grande rafle du 24 avril 1915 marque le début du génocide des Arméniens par la Turquie.
Quatre ans plus tard, en 1919, au lendemain de l'armistice, un groupe de survivants se fixe pour mission de redonner un nom et un visage au souvenir des disparus. Il est alors demandé à Téotig, écrivain et éditeur réputé, de préparer une publication à l'occasion de la première commémoration de cette date fatidique.
Le « Mémorial du 24 avril » se compose de deux parties. Un corpus biographique recense les intellectuels de la capitale et des provinces arrêtés et éliminés - écrivains, journalistes, enseignants, avocats, médecins... Une seconde partie comprend deux témoignages de rescapés sur les principaux centres où l'élite a été déportée puis exécutée : Puzant Bozadjian décrit les arrestations et la déportation au fin fond de l'Anatolie et Mikael chamdandjian témoigne des derniers jours de deux poètes emblématiques, Daniel Varoujan et Roupen Sevag.
Un siècle après, cet irremplaçable document souvent désigné du nom de son auteur - « Le Téotig » - garde sa valeur de symbole et reste la référence historique sur ces prémisses de l'élimination de tout un peuple.
S'identifier pour envoyer des commentaires.