NOUVEAU : Pour le retrait de vos commandes déjà payées, ouverture d'un accès indépendant place du Maréchal Leclerc. Sonnez à la porte rouge.

Les Absences du capitaine Cook
Éditeur
Les Éditions de Minuit
Date de publication
Collection
Double
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les Absences du capitaine Cook

Les Éditions de Minuit

Double

Offres

  • AideEAN13 : 9782707328670
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    8.99

  • AideEAN13 : 9782707328687
    • Fichier PDF, avec Marquage en filigrane
    8.99

Autre version disponible

De James Cook, dont le navire The Adventure quitta Plymouth pour les mers
australes le 13 juillet 1772, qui découvrit la Nouvelle-Zélande et Tahiti,
navigateur infatigable et digne de Napoléon pour l’esprit de conquête,
affichant d’ailleurs le même petit air fat et borné, il ne sera pour ainsi
dire pas question dans ce livre, comme son titre très honnêtement nous en
avertit. C’est jouer franc jeu. En revanche, comme partout où le capitaine
Cook n’osa s’aventurer par crainte de trop grands périls, on y rencontrera
notre homme, curieux personnage, comme chez lui dans ces contrées où tout peut
arriver : deux femmes naître attachées par les cheveux et traverser
l’existence ainsi sans se soucier l’une de l’autre, un vieux préhistorien
perdre la mémoire de tous les événements postérieurs au paléolithique, ou
encore un ermite distrait périr par noyade dans les sables du désert. « De
fait, tout arrive dans les contrées étranges d’un récit qui emprunte les codes
romanesques pour mieux les subvertir, à force de retard, détours et
digressions infinies. Il y a certes des chapitres, et même pour les ouvrir de
petits résumés ironiquement désuets qui nous en annoncent le contenu. Il y a
également un personnage principal, l’anonyme "notre homme", dont les multiples
métamorphoses vont servir de fil directeur à notre expédition dans les terres
inconnues du livre. Plus encore que dans ses ouvrages précédents, l’auteur –
"notre homme" ? – s’amuse en effet des attentes du lecteur : tandis qu’on
espère inconsciemment une identification possible, une intrigue cohérente, le
confort de personnages familiers, Chevillard bifurque vers d’hallucinantes
considérations sur l’invention de l’escalier, la première girafe qui foula le
sol de France ou la musique cristalline du crapaud… Ce pourrait être n’importe
quoi, s’il n’y avait cette délectable cohérence décalée de l’humour pour
donner à tant de pages leur unité. L’écriture de Chevillard se joue ainsi de
la logique pour dynamiter le supposé mimétisme du roman "miroir du monde" :
tout est affaire de langue, quand les métaphores sont prises au pied de la
lettre et qu’un imaginaire délirant se substitue aux sacro-saints effets de
réel. Les Absences du capitaine Cook est en ce sens un titre parfait, qui
annonce le recensement de tous les oublis de la fiction. » (Fabrice Gabriel,
Les Inrockuptibles) Ce roman a été publié en 2001.
S'identifier pour envoyer des commentaires.