Goliarda Sapienza, telle que je l'ai connue
EAN13
9782370550538
ISBN
978-2-37055-053-8
Éditeur
Le Tripode
Date de publication
Nombre de pages
64
Dimensions
20 x 14 x 0 cm
Poids
108 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Goliarda Sapienza, telle que je l'ai connue

De

Le Tripode

Offres

Goliarda Sapienza, telle que je l’ai connue est le témoignage émouvant de celui qui a été le dernier compagnon de Goliarda Sapienza et qui, après sa mort, a sauvé son œuvre de l’oubli. Lui-même comédien, écrivain, traducteur et éditeur, Angelo Maria Pellegrino dirige désormais en Italie l’édition des œuvres complètes complètes de Sapienza au sein des prestigieuses éditions Einaudi. Son texte, inédit, est adressé aux lecteurs français, qui ont été les premiers a reconnaître l’importance de Goliarda Sapienza. On y découvre avec des mots empreints d’amour les arcanes d’une des personnalités les plus singulières de la littérature contemporaine. Se dessinent l’univers hors norme de l’enfance de Sapienza, ses convictions politiques, ses errances, ses indignations, ses contradictions et les mouvements d’une vie qui la plongèrent dans les désespoirs les plus profonds comme les joies les plus minérales. Goliarda Sapienza voulait que la littérature et la vie se rejoignent, ne fassent qu’un. Grâce au témoignage de son ultime compagnon, on comprend à quel point cette exigence la poussa au plus loin de l’existence et de cette phrase qu’elle écrivit dans l’un de ses livres : “Qu’est ce que la beauté, sinon de la cohérence ?”

« Pour moi, qui ai eu la chance d’accompagner Goliarda durant les dernières décennies de sa vie, qui ai partagé avec elle exaltations et moments de découragement, il y a quelque chose d’étrange à replonger depuis quelques années dans ces œuvres pour en préparer une édition intégrale. C’est une expérience littéraire et émotionnelle particulière, surtout après avoir connu la genèse de la plupart des manuscrits trente ans plus tôt. L’Art de la joie n’est à la vérité qu’un des éléments – aussi vertigineux fût-il – d’un archipel littéraire extraordinaire où Goliarda a inscrit toute sa vie . Chacun de ces textes n’est qu’une partie d’une aventure qui amène le lecteur bien au-delà des sentiers habituels de la littérature. (…) Aujourd’hui, Goliarda n’est plus. Personne ne pourra la rencontrer sur la falaise venteuse de Gaeta où, les dernières années, seuls quelques amis venaient lui rendre visite. Personne ne pourra plus parler avec elle et l’entendre répondre de sa voix chaude et pleine de contrastes, accompagnée d’un rire solaire. (…) Mais Goliarda est tout entière dans ses œuvres, elle est parvenue à se réincarner, ai-je envie de dire, dans ses textes. Vous pourriez me rétorquer que ceci est vrai, d’une certaine manière, pour tous les écrivains. Certes, mais pas comme chez Goliarda Sapienza, dont l’esprit et le tempérament jaillissent vivants de chaque page comme on ne l’avait jamais vu auparavant, du moins dans la littérature italienne.»
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

17 mars 2015

Une œuvre restée trop longtemps dans l'ombre et quelques lecteurs français qui ont porté l'œuvre de Goliarda Sapienza en 2005 lors de la publication française de L'Art de la joie( Editions Viviane Hamy, réédition Le Tripode, Mars 2015), voilà ce ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Angelo Pellegrino