Mémorial du génocide des Arméniens
EAN13
9782021139402
ISBN
978-2-02-113940-2
Éditeur
Seuil
Date de publication
Collection
H.C. ESSAIS
Nombre de pages
464
Dimensions
27 x 21 x 4 cm
Poids
1108 g
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Mémorial du génocide des Arméniens

Seuil

H.C. Essais

Offres

Autre version disponible

Un siècle après le génocide arménien qui a fait 1,2 million de morts, l’Etat turc pratique toujours le négationnisme. Le Mémorial, fruit des recherches de deux spécialistes de la question, rassemble en un projet ambitieux la totalité des connaissances actuelles sous forme d’illustrations, de tableaux démographiques, de fac-similés de textes législatifs originaux et de discours officiels traduits et accompagnés des commentaires et analyses des auteurs.

Il s’organise chronologiquement :

1-« La genèse du processus et le contexte de guerre (juillet 1914-mars 1915) » expose les événements politiques et militaires de la période, les choix législatifs (projet de réforme des provinces) et économiques (campagnes de boycott des entreprises grecques et arméniennes) constituant le creuset qui amènera les premiers massacres puis les premières déportations.

2-« Le génocide des Arméniens de l’Empire ottoman (avril 1915-décembre 1916) » présente la carte générale des axes de déportation et celle des principaux sites d’extermination. Elles sont accompagnées de la description minutieuse, région par région, de la première phase du génocide puis d’un ensemble consacré aux camps de concentration et d’extermination : leur organisation (camps du chemin de fer de Bagdad, camp d’Alep, camp de l’Euphrate), les témoignages de survivants , les sauveteurs.

3-« Après le génocide, éradication et conséquences (1971-1923) » décrit les ultimes massacres dans le Caucase et en Azerbaïdjan persan puis revient sur la fin de l’Empire Ottoman pour se terminer sur les débats, jugements et procès qui se déroulent du côté des bourreaux, la situation des rescapés, des orphelins et le sort des biens abandonnés du côté des victimes.

Yves Ternon, né en 1932, est chirurgien et conduit depuis 1965 des recherches historiques sur les génocides juifs et arménien. Au Seuil, il l'auteur de L'état criminel : les génocides au XXIe siècle (1995).

Raymond Kévorkian, né en 1953, est professeur à l’Institut français de géopolitique de l’Université Paris-VIII. Il est notamment l’auteur du Génocide des Arméniens (Odile Jacob, 2006).
S'identifier pour envoyer des commentaires.