La France de nos aïeux
EAN13
9782213626567
ISBN
978-2-213-62656-7
Éditeur
Fayard
Date de publication
Collection
Les indispensables de l'histoire
Nombre de pages
864
Dimensions
20 x 14 x 0 cm
Poids
738 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Code dewey
944.081
Fiches UNIMARC
S'identifier
Indisponible
Sans négliger les mutations que connaît la société française depuis 1945, il faut insister sur les changements plus radicaux encore qu 'elle a déjà subis au XIXe siècle et jusqu'à la Grande Guerre. C'est alors que s'est vraiment constituée la nation, que la puissance publique a pénétré des campagnes jusqu'alors hermétiques, que la lanue française s'est imposée, que les particularismes locaux ont commencé à s'estomper. La centralisation, la conscription, les méthodes agricoles, le chemin de fer, une première forme de mondialisation ont été les plus puissants facteurs de cette révolution, mais il y en a eu bien d'autres, certains fots inattendus, que Eugen Weber dégage dans La Fin des terroirs . Sont joints à ce volume quatre textes qui prolongent sa réflexion : que pouvons-nous connaître de l'imaginaire des Français au moment où la pensée magique perd du terrain ; comment se représentaient-ils la politique dont ils ne s'occupaient guère mais qui, elle, s'occupait d'eux ? Le regard porté dans les années 1970 par l'un des plus grands historiens américains sur l'entrée de la France dans la modernité a durablement bouleversé la perception que nous nous faisons de notre propre passé.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Bernard Géniès
Plus d'informations sur Antoine Berman