Et quelquefois j'ai comme une grande idée
Éditeur
Monsieur Toussaint Louverture
Date de publication
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Fiches UNIMARC
S'identifier

Et quelquefois j'ai comme une grande idée

Monsieur Toussaint Louverture

Offres

  • AideEAN13 : 9791090724099
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    12.99
« Après Vol au-dessus d’un nid de coucou, Kesey donne une fois de plus vie à
des personnages inoubliables. Pénétrer dans Et quelquefois j’ai comme une
grande idée, c’est pénétrer dans le monde fou et fascinant d’une famille elle-
même folle et fascinante, au quotidien exaltant et à l’attachement forcené à
la vie. On y retrouve ce don exceptionnel pour la comédie et une écriture tout
simplement sensationnelle. Lorsque Kesey décrit le vol d’oies du Canada au-
dessus des bois, on est presque en mesure de les voir ; lorsqu’il évoque
l’odeur de l’herbe et le goût des fraises, on sent, on goûte et on ressent. »
— San Francisco Chronicle« Une immense réussite. Avec pour arrière-plan
l’environnement moite et rude d’une communauté de bûcherons de l’Oregon, ce
livre laisse échapper halètements, souffles, cris, hurlements… Impossible de
ne pas admirer la vigueur de Kesey et sa maîtrise prodigue de la langue. Quant
à la capacité de l’auteur à créer des personnages, elle est époustouflante. »
— The Cleveland Plain Dealer« Et quelquefois j’ai comme une grande idée, un
grand livre dans tous les sens du terme, qui capte l’atmosphère d’une Amérique
d’après-guerre (de Corée) comme aucun autre bouquin auparavant. Kesey nous
présente dans cette œuvre riche des gens qui perpétuent un mode de vie passé,
au-delà des associations de parents, des pubs pour la bière ou encore de
l’immense aura de l’époque. » — The New York Times Book Review« Avec son
premier roman, Kesey a prouvé qu’il était un grand écrivain, à la fois
inventif et ambitieux – des qualités qui s’avèrent encore plus manifestes dans
Et quelquefois j’ai comme une grande idée. L’auteur y développe un récit
fascinant par le biais d’une technique tout aussi fascinante : le changement
rapide de points de vue, stratégie expérimentée par de nombreux romanciers,
dont certains ont même tenté de mélanger passé et présent. Selon moi, Kesey
est celui qui est allé le plus loin dans l’expérimentation, et l’utilisation
de cette technique lui permet d’atteindre son but : suggérer la complexité de
la vie et l’absence de vérité absolue. » — Saturday Review« Un roman plein de
vie et de relief. Kesey est un grand auteur qui possède son propre mode
d’expression. Quiconque intéressé par les trésors littéraires américains
devrait avoir envie de le lire. » — Chicago Tribune« Le lecteur ferait mieux
d’enfiler un cache-nez et un ciré avant d’entamer la lecture de ce roman :
l’Oregon est un territoire froid et humide, et Kesey un auteur au réalisme
saisissant ! Il se révèle à la fois poète et paysan, aussi riche et vorace que
peuvent l’être la rivière et les bois. » — Los Angeles Times
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des libraires

par (Libraire)
20 mars 2020

Livre-monstre

C’est un double événement que ce livre, à la fois parce qu’il inaugure la collection des Grands animaux aux éditions Monsieur Toussaint Louverture (beaux livres, grands textes, petits formats, petits prix, pour aller vite), et aussi parce qu’il permet à ...

Lire la suite