Marie-Claire, Suivi de L'Atelier de Marie-Claire
Éditeur
République des Lettres
Date de publication
Collection
Les Cahiers Rouges
Nombre de pages
434
Langue
français
Code dewey
843
Fiches UNIMARC
S'identifier

Marie-Claire

Suivi de L'Atelier de Marie-Claire

République des Lettres

Les Cahiers Rouges

Offres

  • AideEAN13 : 9782824904030
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    6.99

  • AideEAN13 : 9782246200291
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

    8.49

Autre version disponible

Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Marguerite Audoux, préface d'Octave Mirbeau. Cette autobiographie romancée d'une fille du peuple reflète, selon Charles-Louis Philippe, "tout ce que peut contenir de malheur matériel et de douleurs morales la vie des pauvres". Petit chef-d'œuvre remarquable par la pureté d'expression et le ton direct, "Marie-Claire" émeut par le simple récit de la vie de l'auteur. La mort de sa mère, l'abandon par son père alcoolique à l'âge de trois ans, son enfance triste et terne dans un orphelinat de Bourges, son placement à treize ans comme bergère dans une ferme, une idylle contrariée, la fuite à Paris à dix-huit ans puis le travail à la journée comme couturière, luttant contre la misère et la faim. Malgré ce destin peu banal relaté avec une grande finesse, une poésie qui annonce celle du "Grand Meaulnes" fait le charme de "Marie-Claire". Le livre, couronné par le Prix Femina, a été loué par Alain-Fournier, Octave Mirbeau, Léon-Paul Fargue, André Gide et Anna de Noailles. Il est suivi de "L'Atelier de Marie-Claire" où l'auteur raconte son arrivée à Paris et sa vie de couturière.
S'identifier pour envoyer des commentaires.