L'Élixir, roman
Éditeur
Blanche
Date de publication
Nombre de pages
137
Langue
français
Code dewey
843
Fiches UNIMARC
S'identifier

L'Élixir

roman

Blanche

Offres

  • AideEAN13 : 9782846286862
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    9.99

Autre version disponible

Dans ce roman sans concession, au rythme entêtant, la narratrice nous fait
vivre chaque étape de sa mutation et celles de son entourage.
Ridicule. Je tire machinalement sur ma jupe en m'observant dans la glace, rien
n'y fait, j'ai toujours autant l'air d'un clown. Moi qui porte des Converses
et des jeans élimés depuis que je suis née, ma nouvelle tenue féminine ne me
sied pas comme un gant. Je tire encore sur le tissu léger mais en vain : mes
genoux m'indisposent, m'agacent, ils sont vraiment trop visibles et je n'ai
pas pour habitude de les voir. Ces deux petites bosses sur mes jambes sont
comme un corps étranger.
Je suis vendeuse. Je vends des casseroles et des moulins à poivre dans une
boutique pour bourgeoises ménagères de plus de cinquante ans. J'ai raté mon
bac, mes études, ma vie plus simplement. J'ai toujours pensé que le meilleur
restait à venir, mais aujourd'hui mon âme de vieille fille se reflète dans
tous les ustensiles en inox que je vends. Le manque d'amour rend vieille et
moche, bien plus assurément que la cigarette, l'alcool ou l'exposition
prolongée au soleil.

La narratrice est une jeune femme pas très jolie, pas très fute-fute, mais qui
a envie d'un homme à elle, pour elle. Malgré ses efforts : Internet, bars
branchés, elle n'attire personne et s'étiole dans son manque de sexe et
d'amour jusqu'au jour où... elle invente, au hasard d'une énième beuverie, un
élixir de jouissance à base de plantes et d'alcool qui va complètement
bouleverser le regard que les hommes portent sur elle, les attirant comme des
mouches.

Mais on ne passe pas facilement de la disette à l'abondance et la narratrice
va se perdre dans ce trop-plein de sexe qui l'enivre. Cette addiction au sexe,
Mélanie Muller va nous la faire partager avec une franchise exceptionnelle, et
nous faire comprendre ce qui, parfois, peut perdre les femmes...
S'identifier pour envoyer des commentaires.