Guernica, histoire secrète d'un tableau, histoire secrète d'un tableau
EAN13
9782021114744
ISBN
978-2-02-111474-4
Éditeur
Seuil
Date de publication
Collection
H.C. ESSAIS
Nombre de pages
240
Dimensions
22 x 14 x 2 cm
Poids
376 g
Langue
français
Code dewey
759.6
Fiches UNIMARC
S'identifier

Guernica, histoire secrète d'un tableau

histoire secrète d'un tableau

De

Seuil

H.C. Essais

Offres

Autre version disponible

De Guernica, on croit tout savoir. Tableau majeur du XXe siècle, exposé dans les plus grands musées, reproduit sous toutes les formes possibles, c’est un monument artistique et un étendard politique, un emblème. Guernica, c’est Pablo Picasso, et pour certains, Picasso c’est Guernica. Mais connaît-on vraiment l’histoire de cette œuvre ? Germain Latour est allé au-delà de la légende et a reconstitué avec précision la genèse et l’itinéraire de ce tableau.

A l’origine de Guernica, un village basque qui doit sa notoriété au chêne centenaire devant lequel tous les souverains espagnols venaient prêter serment, raison pour laquelle il sera choisi pour cible au mois d’avril 1937 par Franco et ses alliés pendant la guerre civile. Germain Latour montre de quelle façon cet événement va s’imposer à Picasso, qui travaillait déjà sur cette toile pour l’Exposition universelle de 1937, et analyse la révolution que cette œuvre a constitué. Mais il ne s’est pas arrêté à cette histoire artistique aux détails pourtant méconnus. L’odyssée de Guernica permet à Latour de faire un état des lieux limpide de l’histoire politique espagnole, du franquisme à la movida. Le parcours financier et institutionnel tortueux de cette œuvre hors norme s’avère complexe et fascinant, qu’il s’agisse de ses voyages américains, de son installation au MoMA ou de la bataille pour sa restitution, dont les soubassements se révèlent plus subtils et retors qu’on ne l’imagine…

Une étude unique qui lève le voile sur un des plus grands mythes artistiques du siècle dernier.

Germain Latour, avocat, a publié Légitime défense ou les bas-fonds de la peur (Le Sycomore, 1983) et Les Deux Orphelins, l’affaire Finaly 1945-1953 (Fayard, 2006)
S'identifier pour envoyer des commentaires.