En raison des circonstances actuelles, notre librairie est fermée et aucune expédition ne pourra être assurée pour une durée indéterminée.

Le Cheval dans la locomotive, Le paradoxe humain
EAN13
9782251200378
ISBN
978-2-251-20037-8
Éditeur
Les Belles Lettres
Date de publication
Collection
Le Goût des idées (3)
Nombre de pages
384
Dimensions
1 x 12 x 2 cm
Poids
380 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Code dewey
570.1
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le Cheval dans la locomotive

Le paradoxe humain

De

Traduit par

Les Belles Lettres

Le Goût des idées

Offres

Autre version disponible

Après Les Somnambules et Le Cri d'Archimède, ce livre d'Arthur Koestler achève sa puissante trilogie « Génie et folie de l'homme ». Dans les deux premiers, il s'agissait des découvertes scientifiques, de l'art, de l'inspiration — tout ce qui fait la grandeur de l'homme. Le troisième, au contraire, comprend un examen des misères de l'individu, plus précisément de la pathologie mentale. La cruauté et la démence caractérisent notre espèce depuis ses origines: il est probable, écrit Arthur Koestler, qu'un accident, au cours de l'évolution, lui a donné la prééminence.

L'évolution a commis plus d'une erreur il n'y a rien de surprenant à se demander si l'homme n'est pas victime d'un vice de construction le prédisposant au meurtre et au suicide. Arthur Koestler tente de déceler le défaut à son origine. Critique des doctrines officielles en matière d'évolution et de psychologie, il propose une méthode neuve pour aborder l'ensemble des problèmes humains et aboutit à une théorie qui concerne les questions les plus graves de notre temps. Une hypothèse s'en dégage, appuyée sur les données de la neurologie: la croissance extraordinairement rapide du cerveau humain serait responsable d'un défaut de coordination entre les structures anciennes et les structures récentes de ce cerveau, d'où le divorce de l'émotion et de la raison. Existe-t-il un remède? Il peut y en avoir un, nous dit Arthur Koestler: les hommes le trouveront s'ils deviennent lucides.
S'identifier pour envoyer des commentaires.