NOUVEAU : Pour le retrait de vos commandes déjà payées, ouverture d'un accès indépendant place du Maréchal Leclerc. Sonnez à la porte rouge.

Je vous trouve très conformiste / panorama impertinent du cinéma français
EAN13
9782363580320
ISBN
978-2-36358-032-0
Éditeur
Vendémiaire
Date de publication
Collection
CINEMA
Nombre de pages
413
Dimensions
2 x 1 x 0 cm
Poids
684 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Je vous trouve très conformiste / panorama impertinent du cinéma français

Vendémiaire

Cinema

Offres

En réalité, les scénaristes, les cinéastes et les producteurs de films français se sont approprié une vérité bien simple : les spectateurs appartiennent tous à des catégories sociologiques reconnues ; il suffit d’adapter le produit aux attentes de ces différentes catégories, et l’audience suivra.

Film « pique nique » flattant le goût des citadins pour un retour à la nature qui est aussi un retour aux valeurs, film « France d’autrefois » retraçant les turpitudes de l’histoire nationale, film de prestige nous rappelant les oeuvres classiques que nous avons respectueusement étudiées à l’école, film « choral » mettant en scène un groupe porteur de différences qui ne sont jamais insurmontables (toujours, la solidarité prime), film bonne conscience véhiculant un message fraternel (qu’il s’agisse de s’apitoyer sur le sort des immigrés clandestins, des sans-abris ou des femmes de ménage), film « fait divers » destiné à épouvanter le bourgeois en jetant l’éclairage sur le monstre qui sommeille en lui (ou à côté de lui), film « républicain » tentant de tirer les leçons des scandales politiques dont nous sommes abreuvés, film « bobo » mettant l’accent sur les errances sentimentale et sexuelles d’hyperprivilégiés vivant en autarcie dans des quartiers résidentiels, film de banlieue oscillant entre le cynisme et la leçon d’espoir, films « assistance publique » où l’on fait le tour des maux qui guettent nos sociétés vieillissantes, du cancer à la maladie d’Alzheimer, films conçus et réalisés pour les ados, pour les homosexuels, pour les femmes seules, pour les enfants…

Un tour d’horizon qui n’oublie personne, le portrait d’une société, la nôtre, qui n’en finit plus de se réfléchir et de s’admirer dans cet autoportrait narcissique.

Un cahier couleur de 16 pages.

Pierre Bas a suivi des études d’analyse du film à Paris 7 et une formation de scénariste.

Il est critique de cinéma, spécialisé dans le film contemporain, français ou étranger.

Sommaire

Ode au Pariscope

Le film pique-nique

Le film France d’autrefois

Le film de prestige

Le film gallo-américain (1) Des zombies et des hommes

Le film gallo-américain (2) Polars

Le film choral

Le film Bonne conscience

Le film Fait Divers

Le film républicain

Le film Bobo

Le film Grande famille du cinéma

Le film « Wesh »

Le film Benêt au grand coeur

Le film Gay Pride

Le film « C’est mon histoire »

Le film « Petit écolier »

Le film « Jeune et con »

Les « Cancer movies »

Le film « c’est une longue (et répétitive) histoire »

Pour en finir avec le cinéma français !

Diagonales
S'identifier pour envoyer des commentaires.