SAINT-LOUIS DU SENEGAL. PALIMPSESTE D'UNE VILLE
  •  
EAN13
9782811106010
ISBN
978-2-8111-0601-0
Éditeur
Karthala
Date de publication
Collection
TROPIQUES
Dimensions
21 x 13 x 0 cm
Poids
185 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Saint-Louis Du Senegal. Palimpseste D'Une Ville

Karthala

Tropiques

Offres

Quelle est cette ville d’Afrique de l’Ouest, persistant à s’appeler d’un nom très français et très chrétien, alors que la population qui la compose et le pays dont elle fut longtemps la capitale sont majoritairement musulmans ? Qu’est-ce que Saint-Louis du Sénégal sinon un formidable lieu de mémoires, aujourd’hui classé au patrimoine de l’humanité par l’UNESCO, installé primitivement sur un site non moins exceptionnel, une île entre fleuve et océan, désert et terres arables, propice à la fiction et au romanesque ? Dans ce livre, Jean-Pierre Dozon nous fait découvrir, à la manière d’un palimpseste, les visages successifs de Saint-Louis. D’abord comptoir de traite, fondé à l’époque de Colbert, se métamorphosant bientôt en cité créole, en cité de puissantes commerçantes nommées « signares », elle devint, sous Faidherbe, la porte d’entrée et le lieu d’expérimentation de la colonisation française en Afrique, puis de la IIIe République conquérante qui l’érigea en commune de plein exercice assimilant tous ses habitants (blancs, noirs ou métis) à des citoyens.
Montrant ainsi que Saint-Louis du Sénégal ressortit largement à notre histoire nationale, le livre débouche cependant sur une autre mémoire, celle du fondateur de la confrérie musulmane des Mourides, Cheikh Ahmadou Bamba, qui y fut jugé et condamné par les autorités françaises à la fin du XIXe siècle. Parce que la geste de celui-ci n’a cessé de grandir au fur et à mesure que cette confrérie s’affermissait au sein de la société sénégalaise postcoloniale, le destin de Saint-Louis semble donc désormais balancer entre sa vocation patrimoniale et la vitalité mémorielle de ses ressortissants mourides.
Jean-Pierre Dozon est anthropologue, directeur de recherche à l’Institut de recherche pour le développement et directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales, membre du Centre d’études africaines et du projet ANR « Publislam ». Également directeur scientifique de la FMSH, il est notamment l’auteur de La société bété. Histoire d’une « ethnie » de Côte d’Ivoire, Karthala (1985) ; La cause des prophètes. Politique et religion en Afrique contemporaine, Seuil (1995) ; Frères et Sujets. La France et l’Afrique en perspective, Flammarion (2003) ; L’Afrique à Dieu et à Diable. États, ethnies et religions, Ellipses (2008) ; Les clefs de la crise ivoirienne, Karthala (2011).
S'identifier pour envoyer des commentaires.