EAN13
9782753583054
ISBN
978-2-7535-8305-4
Éditeur
Presses universitaires de Rennes
Date de publication
Collection
Histoire
Nombre de pages
328
Dimensions
24 x 16,2 x 2,5 cm
Poids
548 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

L'affirmation du fait colonial dans les relations internationales

La guerre franco-anglaise de 1627-1629

Presses universitaires de Rennes

Histoire

Offres

Autre version disponible

« Jamais les places prises et détenues en Amérique ne sont-elles devenues l'enjeu central des relations entre États européens, au point qu'elles provoqueraient des disputes et l'interruption des traités entre les royaumes et les États. » Ainsi s'exprime Charles Ier en 1631, faisant référence aux difficiles négociations qui se poursuivent depuis plus de dix mois entre l'Angleterre et la France au sujet des territoires d'Amérique du Nord revendiqués par Louis XIII.
La guerre entre les deux royaumes, qui commence en juillet 1627, est surtout connue en raison de la descente effectuée par les troupes du duc de Buckingham sur l'île de Ré et par le cruel siège de La Rochelle qui s'ensuivit. Le conflit ne se limite toutefois pas à ces événements, comme il ne s'explique pas uniquement par le soutien qu'aurait voulu apporter le monarque anglais aux huguenots. Ainsi, ce livre replace les hostilités franco-anglaises dans le contexte plus large de la guerre de Trente Ans et examine comment les questions coloniales retardent pendant plusieurs mois la signature des traités de Saint-Germain-en-Laye qui les concluent officiellement en mars 1632.
S'identifier pour envoyer des commentaires.