La nuit tombée sur nos âmes
Éditeur
Agullo
Date de publication
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La nuit tombée sur nos âmes

Agullo

Offres

  • Aide EAN13 : 9782382460047
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    13.99

Autre version disponible

" Les habitants de Gênes ont fui ou se terrent chez eux. La ville est déserte
et l'état de siège a été proclamé. "
Un grand roman noir sur les coulisses du sommet altermondialiste de Gênes en
marge du G8, et comment les affrontements entre manifestants et forces de
l'ordre se sont soldés par la mort de Carlo Giuliani, abattu d'une balle en
pleine tête par un carabinier.
Gênes, juillet 2001.
Les chefs d'État des huit pays les plus riches de la planète se retrouvent
lors du G8. Face à eux, en marge du sommet, 500 000 personnes se sont
rassemblées pour refuser l'ordre mondial qui doit se dessiner à l'abri des
grilles de la zone rouge. Parmi les contestataires, Wag et Nathalie sont venus
de France grossir les rangs du mouvement altermondialiste. Militants d
'extrême-gauche, ils ont l'habitude des manifs houleuses et se croient prêts à
affronter les forces de l'ordre. Mais la répression policière qui va se
déchaîner pendant trois jours dans les rues de la Superbe est d'une brutalité
inédite, attisée en coulisses par les manipulations du pouvoir italien. Et de
certains responsables français qui jouent aux apprentis-sorciers.
Entre les journalistes encombrants, les manœuvres de deux agents de la DST, et
leurs propres tiraillements, Wag et Nathalie vont se perdre dans un maelstrom
de violence. Il y aura des affrontements, des tabassages, des actes de
torture, des trahisons et tant de vies brisées qui ne marqueront jamais
l'Histoire. Qui se souvient de l'école Diaz ? Qui se souvient de la caserne de
Bolzaneto ? Qui se souvient encore de Carlo Giuliani ?
De ces journées où ils auront vu l'innocence et la jeunesse anéanties dans le
silence, ils reviendront à jamais transformés. Comme la plupart des militants
qui tentèrent, à Gênes, de s'opposer à une forme sauvage de capitalisme.
Pour La guerre est une ruse:
Grand Prix du roman noir du festival du film policier de Beaune 2019
Prix des lecteurs Quais du polar 2019
Prix Marguerite-Puhl-Demange du Festival Le Livre à Metz - 2019
Étoile du polar Le Parisien 2018,
Prix du noir historique 2019, du salon du livre Les Rendez-vous de l'histoire
de Blois
Pour Prémices de la chute:
Prix Moussa Konaté du roman policier francophone du festival Vins noirs de
Limoge 2019
Pour l'ensemble de la trilogie Benlazar:
Grand prix de littérature policière 2020
S'identifier pour envoyer des commentaires.