Urban (Tome 5)
Éditeur
Futuropolis
Date de publication
Collection
Urban
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Urban (Tome 5)

Futuropolis

Urban

Offres

  • AideEAN13 : 9782754817615
    • Fichier PDF, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    11.99

  • AideEAN13 : 9782754817608
    • Fichier EPUB à mise en page fixe, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    11.99

Autre version disponible

Le dernier tome d’une grande série d’anticipation : nommée à Angoulême en 2017
et menée de main de maître par Luc Brunschwig et Roberto Ricci. L’ultime
confrontation : les révélations et les coups de théâtre s’enchaînent jusqu’au
dénouement final, amer et inquiétant ! Dans un futur pas si lointain, nous
sommes conviés à Monplaisir, le dernier lieu de loisir offert à une humanité
en train de se reconstruire. Tout y fait l’objet d’un jeu… même la mort. Sur
300 000 hectares, avec deux niveaux d'accès et près de 18 millions de
visiteurs quotidien, Monplaisir est le plus grand parc d'attraction de la
galaxie, imaginé par Springy Fool, un génie de l'informatique et entièrement
géré par A.L.I.C.E., l'I.A. qu'il a créée ! Mais Monplaisir n'attire pas que
des visiteurs en mal de divertissement. Voleurs, assassins, violeurs y
viennent pour tenter leur chance. Et, parce que tout se finit en jeu, les
arrestations sont filmées en direct et font l'objet de paris. Zachary Buzz
vient justement d'intégrer la brigade des Urban Interceptors, qui combat ces
criminels. Il va découvrir une police qui ne ressemble en rien à l'idée qu'il
se fait de la justice, et un monde qu'il n'est pas prêt d'accepter. Avec
Urban, comme dans Le Pouvoir des innocents, Luc Brunschwig pointe du doigt les
dérives de notre société, où le divertissement fait des fortunes et devient un
enjeu sociétal. Roberto Ricci donne corps et vie au monde d’Urban dans un
style qui rappelle le meilleur Gimenez !
S'identifier pour envoyer des commentaires.