Zones à risques
EAN13
9782360841097
ISBN
978-2-36084-109-7
Éditeur
INCULTEDERMARGE
Date de publication
Collection
La Petite
Nombre de pages
420
Dimensions
22 x 15 x 3 cm
Poids
588 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Zones à risques

Incultedermarge

La Petite

Offres

Autre version disponible

A la suite d'un drame personnel, Rook Rope cède son poste d'analyste à la FEMA (Federal Emergency Management Agency) à un certain Mat Check. C'est à lui que revient désormais la lourde tâche de se rendre sur des lieux où la nature s'est déchaînée, et de décider si le gouvernement doit décréter ou non l'état de catastrophe naturelle. Sans le rencontrer jamais, Rope continue de superviser le travail de son successeur. Il relit les rapports que Check envoie à son administration et, peu à peu, il est envahi par un curieux sentiment : les photographies des catastrophes sont prises de trop près, les témoignages concordent étrangement avec ceux que l'on trouve dans la presse. Check ne se serait-il jamais rendu sur les lieux dont il parle ? Pourtant, Rope ne fait pas part de ses doutes à la FEMA. Car Check connaît le terrible secret de Rope. Autour de la trame acérée de ce roman à suspense vient s'enrouler un second récit, celui-ci autofictionnel. L'auteur, Olivier Bodart, décide d'aller visiter les lieux de cette histoire qu'il n'est jamais parvenu à achever d'écrire. Il se rend sur les vestiges des drames véritables qui ont inspiré son texte. Il s'interroge, s'immerge, parcourt les lieux que son personnage n'a pas parcourus, mène une enquête que son personnage n'a jamais menée, plongé dans ce qui n'était jusque-là qu'un décor de fiction pour lui et pour Mat Check.Dans l'alternance de ces deux plans de récits distincts et indissociables, comportant chacun leur tension, leurs retournements de situation et leurs coups d'éclats, peu à peu, la substance des catastrophes contamine l'ensemble du roman. Une passionnante inversion s'opère. Le récit de soi devient roman de l'exploration de l'intime, des tourments de l'écrivain, de l'obsession pour son sujet. Zones à risques nous offre ainsi une méditation sur la nécessité et sur les vertiges de la fiction pour dire notre monde hanté par le cataclysme. Au fil des allers-retours incessants entre réalité et romanesque, sans crier gare, le conte s'immisce dans le réel, la littérature dévore la chronique personnelle, le récit de soi se diffuse dans l'imaginaire, et c'est un unique et magnifique roman aux allures borgésiennes qui surgit. 
S'identifier pour envoyer des commentaires.