Le patriotisme économique a-t-il un sens aujourd'hui, La mondialisation en question
Éditeur
Maxima
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le patriotisme économique a-t-il un sens aujourd'hui

La mondialisation en question

Maxima

Offres

  • AideEAN13 : 9782818809648
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    17.99

Autre version disponible

_« Le développement de la crise actuelle présente est caractérisé par une
incertitude fondamentale, rarement observée, qui renforce les thèmes de la
résilience économique nécessaire et du développement économique durable au
niveau national comme au niveau mondial. Développement durable, résilience
économique en toutes circonstances et à tous les niveaux : nous sommes là au
cœur du ’’patriotisme économique’’ »._

Jean-Claude Trichet, extrait de la Préface

**La remise en cause du libéralisme économique et du multilatéralisme** avait
commencé bien avant la crise de la Covid-19. Un début de fragmentation de
l’économie mondiale, certains diraient de « démondialisation », est apparu
avec la guerre commerciale à épisodes multiples entre les Etats-Unis et la
Chine, l’essor d’initiatives protectionnistes, la « guerre des changes », le
Brexit...Toutes ces tendances, antérieures à 2020, ont été et sont encore
aujourd’hui accentuées par la crise sanitaire.

L’objet de ce livre, qui rassemble des auteurs venant d’horizons différents,
est de **prendre la mesure des processus en cours** dans presque tous les pays
: retour des frontières, désir des Etats de recouvrer un peu plus de
souveraineté, volonté des opinions publiques de mieux contrôler le destin
collectif. Le retour des stratégies industrielles, les volontés de
relocalisation de certaines filières et de réindustrialisation sont au cœur
des politiques publiques qui, face aux dégâts économiques et sociaux de la
Covid-19, après avoir cherché à limiter ces dégâts, financent des relances
massives en s’efforçant de marier économie et écologie.

Quel est le bon niveau de conception et de mise en œuvre : l’échelon national
ou l’échelle européenne ? Faut-il espérer des progrès dans la gouvernance
mondiale dans un monde qui, malgré tout, va rester pour l’essentiel globalisé
?
S'identifier pour envoyer des commentaires.