Regards croisés sur la guerre sainte, Guerre, idéologie et religion dans l’espace méditerranéen latin (XIe-XIIIe siècle)
Éditeur
Presses universitaires du Midi
Date de publication
Collection
Méridiennes
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Regards croisés sur la guerre sainte

Guerre, idéologie et religion dans l’espace méditerranéen latin (XIe-XIIIe siècle)

Presses universitaires du Midi

Méridiennes

Offres

  • AideEAN13 : 9782810710171
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    10.99
Fruit d’un colloque international réuni à la Casa de Velázquez (Madrid) du 11
au 13 avril 2005, ce volume propose de lire l’histoire de la guerre sainte de
façon moins linéaire que de coutume, en acceptant les ruptures, les
discontinuités et les nombreux aménagements qui ont été rendus nécessaires par
les usages multiples, contradictoires et parfois concurrents de cette notion.
À partir d’un fonds commun de principes surgis à la charnière de l’Antiquité
et du Moyen Âge, contenus dans les traditions politiques et religieuses des
royaumes chrétiens, l’idée de guerre sainte a été périodiquement ravivée et
chaque fois reconstruite à la mesure des besoins de ceux qui la sollicitaient
et de leur environnement historique. Elle s’est aussi enrichie. L’appel de
Clermont, en 1095, qui suscite la Première croisade et conduit à la conquête
de Jérusalem par les Latins ne met pas fin à ce processus. Certes, il devient
impossible, à partir du XIIe siècle, d’échapper totalement au modèle de guerre
sainte forgé par la papauté, qui, pour l’imposer, dispose d’un contrôle sans
précédent sur les mécanismes de sanctification et de pénitence. Cependant,
durant tout le Moyen Âge, le référent pontifical qu’est la croisade n’est
jamais figé et demeure perméable à tous les aménagements au bénéfice de ceux,
rois et princes d’Occident, qui s’en réclament et se l’approprient. En
admettant la diversité de la notion de guerre sainte et en croisant les
regards portés sur elle, les spécialistes dont les contributions se trouvent
ici rassemblées participent de façon importante au renouvellement d’un domaine
de recherche qui a été le théâtre, depuis quelques années, de grandes
controverses.
S'identifier pour envoyer des commentaires.