Maître, valet et apprenti au Moyen-Âge, Essai sur une production bien ordonnée
Éditeur
Presses universitaires du Midi
Date de publication
Collection
Méridiennes
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Maître, valet et apprenti au Moyen-Âge

Essai sur une production bien ordonnée

Presses universitaires du Midi

Méridiennes

Offres

  • AideEAN13 : 9782810709632
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    10.99
Philippe Bernardi, spécialiste de la construction, s’intéresse dans cet essai
à l’une des images fortes de l’histoire sociale du travail : celle d’une
hiérarchie qui, au Moyen Âge diviserait les producteurs en maîtres, valets et
apprentis. Partant de l’analyse des principales synthèses publiées dans ce
domaine au cours des cinquante dernières années, Philippe Bernardi s’attache,
en premier lieu, à envisager le sens communément donné à cette tripartition
avec ses limites, ses contradictions et ses implications ou présupposés.
L’examen engagé se poursuit par une recherche des fondements
historiographiques et des modalités de diffusion d’un sens commun, à partir
des écrits des Chrétiens sociaux, au XIXe siècle, et en lien, notamment, avec
la notion de corporatisme. Une fois le modèle replacé dans une perspective
historique, il convenait de le confronter aux documents médiévaux. C’est
l’objet de la dernière partie de l’ouvrage, consacrée à une étude de
l’organisation de la production dans la Provence des derniers siècles du Moyen
Âge. L’enquête conduite à une échelle régionale montre alors que dans certains
cas au moins, la structuration des relations professionnelles reposait plus
sur une série de dualismes mouvants (ouvriers qualifiés et non-qualifiés :
entrepreneurs et sous-traitants ; maîtres et dépendants) que sur le système
ternaire de la hiérarchie maître, valet, apprenti.
S'identifier pour envoyer des commentaires.