En raison des circonstances actuelles, notre librairie est fermée et aucune expédition ne pourra être assurée pour une durée indéterminée.

Les Formes du masochisme,
EAN13
9782228905718
ISBN
978-2-228-90571-8
Éditeur
Payot
Date de publication
Collection
Petite Bibliothèque (1)
Nombre de pages
223
Dimensions
1 x 1 x 0 cm
Poids
138 g
Langue
français
Langue d'origine
allemand
Code dewey
616.858
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les Formes du masochisme

"Psychopathologie de la vie sexuelle", I

De

Édité par

Payot

Petite Bibliothèque

Offres

Vers la fin du XIXe siècle, trois grands auteurs : Alfred Binet, Richard von Krafft-Ebing et Havelock Ellis, posent au même moment et sans se concerter la même question : quelle est cette « étrange perversion » qui permet de lier plaisir et douleur ?
Dans Le fétichisme dans l'amour (PBP nº 393), Binet, le premier, étudie en détail le cas de Rousseau, mais sans utiliser le terme de masochisme. Et c'est Krafft-Ebing qui, en 1890, dans la 2e édition de Psychopathia sexualis, emploie masochismus, donnant une dimension psychique inédite à ce comportement. Pour lui, en effet, tout acte masochiste est précédé d'un fantasme ; il y a nécessité d'une répétition mentale de ce qui va se produire. Deux ans plus tard, à la faveur de la parution en France d'un article d'un certain Dimitri Stefanowsky, « masochisme » apparaît dans notre langue et s'impose aussitôt comme un terme de base de la psychopathologie française.
Ce sont les pages consacrées par Krafft-Ebing au masochisme dans Psychopathia sexualis que nous reprenons ici, dans une version annotée par le grand sociologue de la sexualité qu'est André Béjin et augmentée de sections pourtant essentielles qu'Albert Moll, dans l'édition refondue qu'il en a faite en 1923, avait supprimées. En outre, le lecteur trouvera en annexe l'article très intéressant que Stefanowsky, qui revendiquait l'antériorité de la description du masochisme, avait consacré à ce qu'il proposait de nommer « passivisme ».
S'identifier pour envoyer des commentaires.