NOUVEAU : Pour le retrait de vos commandes déjà payées, ouverture d'un accès indépendant place du Maréchal Leclerc. Sonnez à la porte rouge.

Ceux qui restent - Mémoire oubliée des camps de rééducation au Vietnam
Éditeur
Éditions les 3 colonnes
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Ceux qui restent - Mémoire oubliée des camps de rééducation au Vietnam

Éditions les 3 colonnes

Offres

  • AideEAN13 : 9782374808383
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    8.99

Autre version disponible

Le 30 avril 1975, Saigon, capitale du Vietnam du Sud, tombe aux mains des
communistes du Nord après le retrait des troupes américaines. Si tout le monde
connaît la guerre d’Indochine qui prit fin en 1954 avec les accords de Genève,
la partition du pays à partir du dix-septième parallèle et l’enlisement des
États-Unis dans la guerre du Vietnam, l’histoire a oublié certaines
conséquences de ce retrait pour le Sud Vietnam. L’Occident a encore en tête le
nombre impressionnant de réfugiés ayant fui le pays, les boat people ont fait
l’actualité pendant des mois, voire des années.

Mais qu’en est-il des cadres de l’ancien régime restés sur place ?

D’origine vietnamienne, Thuy Lu, réfugiée dans les années 1980, est devenue
française des années après son arrivée dans l’Hexagone. Elle a travaillé en
tant qu’informaticienne dans plusieurs sociétés à Paris pendant trente-cinq
ans. La peinture, la musique et surtout la lecture sont ses passe-temps
préférés. Pour rendre visite à ses nombreux frères et sœurs disséminés aux
quatre coins de la terre, elle a l’occasion de voyager, d’élargir ses horizons
et de développer un esprit ouvert sur le monde.
S'identifier pour envoyer des commentaires.