NOUVEAU : Pour le retrait de vos commandes déjà payées, ouverture d'un accès indépendant place du Maréchal Leclerc. Sonnez à la porte rouge.

Henri Duchemin et ses ombres
Éditeur
La Gibecière à Mots
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Henri Duchemin et ses ombres

La Gibecière à Mots

Offres

  • AideEAN13 : 9782374637198
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    1.99
**Emmanuel Bove** (1898-1945)

"C’était la veille de Noël.

Assis sur la banquette usée d’un restaurant, Henri Duchemin attendait que la
pluie cessât. Les longs cheveux qui chatouillaient ses oreilles – ainsi que
les poches trouées de son pantalon – lui rappelaient à tout moment sa
pauvreté.

Las d’être immobile, il s’apprêtait à sortir, lorsqu’il se souvint du couloir
obscur de sa maison, de la cour humide, des marches étroites de l’escalier, et
de sa chambre, sans feu, sous les toits.

À tout cela, il préféra la tiédeur du restaurant.

Quelques habitués lisaient les journaux du soir. Un courant d’air balançait la
chaînette du manchon à gaz. La bonne, accoudée sur le buffet, souhaitait de
partir.

Soudain les clients levèrent la tête : un mendiant venait d’entrer.

– C’est un bossu, dit l’un d’eux.

Le vent de la rue faillit éteindre la flamme du bec. Des ombres tombèrent du
plafond, le long des murs.

– Poussez donc la porte !

Le mendiant obéit et, le chapeau à la main, s’avança, en guignant à droite et
à gauche.

– Que voulez-vous ?

– Demander la charité.

Ce mendiant était un peu comme l’acteur qui apparaît enfin sur une scène vide.
La bonne, partagée entre le plaisir d’être distraite et celui de chasser ce
pauvre, ne resta qu’un instant indécise.

– Allons, sortez. On ne mendie pas ici."

Recueil de 7 nouvelles :

"Le crime d'une nuit" - "Un autre ami" - "Visite d'un soir" - "Ce que j'ai vu"
- "L'histoire d'un fou" - "Le retour de l'enfant" - "Est-ce un mensonge ?"
S'identifier pour envoyer des commentaires.