NOUVEAU : Pour le retrait de vos commandes déjà payées, ouverture d'un accès indépendant place du Maréchal Leclerc. Sonnez à la porte rouge.

La Guerre des vaccins
Éditeur
Odile Jacob
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La Guerre des vaccins

Odile Jacob

Offres

  • AideEAN13 : 9782738153111
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      352 pages

      Partage

      6 appareils

      Copier/Coller

      Impossible

    18.99

  • AideEAN13 : 9782738153128
    • Fichier PDF, avec Marquage en filigrane
    18.99

  • AideEAN13 : 9782738153111
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    18.99

Autre version disponible

Le livre de Patrick Zylberman met en lumière le paradoxe du vaccin : quand il
fait défaut, sa nécessité est évidente parce que les gens meurent ; quand on
en dispose, certains en ont plus peur que de la maladie dont il protège, et
partent en croisade… contre la vaccination. Si la variole a disparu, si on ne
meurt plus de varicelle ou de coqueluche, c’est grâce au vaccin, l’atout
majeur contre les maladies infectieuses. Qu’on l’oublie, et elles reviennent :
la rougeole tue dès qu’on baisse la garde. Or, quand les épidémies sont loin,
tout se passe comme si, en s’interposant entre nous et la menace qu’il rend
anodine, le vaccin devenait lui-même menaçant et focalisait les craintes.
Dangereux et liberticide, le vaccin ? Le Covid-19 nous rappelle surtout à quel
point, sans lui, nous sommes désarmés. Cet ouvrage analyse les raisons du
vaccino-scepticisme. Il étudie les mouvements anti-vaccin, leur histoire,
leurs arguments, leur influence sur l’opinion et les réactions de l’État lors
des crises sanitaires – variole, rougeole, SRAS, H1N1, Covid-19. Son
diagnostic doit réveiller les consciences : « La gouvernance scientifique des
démocraties de participation apparaît de moins en moins capable de dominer les
conflits entre […] la légitimité démocratique et la légitimité scientifique. »
Un livre précieux pour comprendre les enjeux du vaccin, confronter la rumeur
aux faits, et rappeler à quel point la vaccination est vitale. Parce qu’elle
me protège moi et les autres, elle a une dimension éthique – dont le Covid-19
souligne l’acuité. Patrick Zylberman est historien de la santé, professeur
émérite à l’École des hautes études en santé publique, ancien membre de la
commission des maladies transmissibles du Haut Conseil de la santé publique et
cofondateur du Séminaire du Val-de-Grâce sur les maladies infectieuses
émergentes.
S'identifier pour envoyer des commentaires.