NOUVEAU : Pour le retrait de vos commandes déjà payées, ouverture d'un accès indépendant place du Maréchal Leclerc. Sonnez à la porte rouge.

Aventures des Corsaires et des grands Navigateurs bordelais
Éditeur
Editions des Régionalismes
Date de publication
Collection
Arremouludas
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Aventures des Corsaires et des grands Navigateurs bordelais

Editions des Régionalismes

Arremouludas

Offres

  • AideEAN13 : 9782824054759
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    6.99

Autre version disponible

On a souvent adressé aux Bordelais le reproche de se montrer beaucoup trop
insouciants de leur passé historique. Cette accusation n’est malheureusement
que trop justifiée. Il n’est pas un de nous qui ne connaisse et qui, au
besoin, ne puisse redire les grandes actions de ces héros de la marine
fran­çaise, dont le nom sera l’éternel honneur de notre pays, qui ne soit
depuis longtemps familiarisé avec les aventures, les voyages ou les combats
des Duquesne, des Jean-Bart, des Duguay-Trouin, des Tourville, etc.

Mais si à côté de ces noms, nous venions évoquer ceux de quelques enfants de
Bordeaux, dont les titres de gloire sont restés enfouis, dans les archives de
notre ville, dans les colonnes du Moniteur ou dans les registres de l’Hôtel de
la place Tourny, combien en est-il parmi nous qui puissent dire ce que furent
Pierre Castets, Barrault, Dominique de Gourgues, Montauban, Giraut, Rigal,
Dubedat, Aregnaudeau, Limousin, Destebetcho, Rey, Roquefeuil et tant d’autres.

Ces hommes qui sont restés inconnus ont tous été de grands navigateurs, ou de
hardis corsaires ; — tous appartenaient au port de Bordeaux et la plupart
auraient mérité de trouver place parmi les illustrations de la marine
française à côté des Ducasse, des Cassart, des d’Estrées, des Forbin et des
Lapeyrouse ; les histo­riens seuls leur ont manqué.

Une occasion s’est présentée de leur rendre la justice qui leur est due, nous
nous sommes fait une obligation de la saisir. En faisant connaître à nos
concitoyens, la vie et les exploits de ces Bordelais qui ont soutenu partout
avec tant d’éclat l’honneur de notre pavillon, nous avons dû en même temps
mettre sous leurs yeux un tableau de la situation commerciale et maritime de
la capitale de la Guyenne, dans les différentes phases de son exis­tence...
(extrait de la Préface)

Henry Ribadieu, né en 1825 à Coimères (Gironde), journaliste politique
(résolument engagé dans la restauration monarchique avortée du comte de
Chambord, en 1875) et inlassable historien de l’Aquitaine ancienne. On lui
doit notamment l’irremplaçable _Histoire de la conquête de la Guyenne par les
Français_ , véritable histoire nationale de l’Aquitaine d’avant son
rattachement au royaume de France en 1453 ; une histoire des _Châteaux de la
Gironde_ ; une _Histoire de Bordeaux sous le règne de Louis XVI_ , etc.
S'identifier pour envoyer des commentaires.