NOUVEAU : Pour le retrait de vos commandes déjà payées, ouverture d'un accès indépendant place du Maréchal Leclerc. Sonnez à la porte rouge.

Les temps du livre
Éditeur
Presses universitaires de Paris Nanterre
Date de publication
Collection
Autour du livre et de ses métiers
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

  • AideEAN13 : 9791036547522
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    9.99

Autre version disponible

Le livre est envisagé ici comme étant au départ, sinon à l’origine, des
nombreuses variations non seulement du temps vécu, mais aussi de la structure
même du temps. Qu’en est-il alors du temps dans son rapport au livre ? Le
temps ou plutôt les temps du livre dépendent de l’a priori formel de celui-ci.
Si le livre se présente comme une forme spatiale irréductible, un bloc, une
forme compacte, enserrant un temps presque apprivoisé, il est aussi un espace
poreux. Il est cet espace d’où s’évaporent et s’épanouissent les temps
multiples liés à l’histoire, à la mémoire... L’espace du livre se transforme
en temps du livre. Le livre serait cette possibilité d’extériorisation du
temps propre à la lecture et au lecteur telle qu’elle s’effectue par leur
médiation. Il n’est rien d’autre qu’une humanisation du temps. Lire un livre,
c’est prendre du temps au temps, devenir humain grâce au temps, c’est produire
un temps humain.
S'identifier pour envoyer des commentaires.