NOUVEAU : Pour le retrait de vos commandes déjà payées, ouverture d'un accès indépendant place du Maréchal Leclerc. Sonnez à la porte rouge.

Les grandes galeries européennes, XVIIe - XIXe siècles
Éditeur
Éditions de la Maison des sciences de l’homme
Date de publication
Collection
Aulica
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les grandes galeries européennes

XVIIe - XIXe siècles

Éditions de la Maison des sciences de l’homme

Aulica

Offres

  • AideEAN13 : 9782735117802
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    19.99

Autre version disponible

Tout le monde connaît la Grande Galerie de Versailles, plus connue sous le nom
de galerie des Glaces ; mais qui sait qu'elle fut tour à tour, et parfois
simultanément, salle des pas perdus, salle de bal, salle de réceptions
officielles, hôpital, salle de traités politiques, etc. ? Et encore n'est-ce
là qu'un exemple parmi d'autres... Première étude globale du thème complexe
des galeries situées dans les résidences princières et hôtels particuliers à
travers l'Europe (en France, en Espagne, en Grande-Bretagne, etc.), ce livre
tente d'en présenter divers angles d'approche, tous fondés sur des documents
d'archives, dessins, gravures ou inventaires qui expliquent ou décrivent ce
qui existe encore ou ce qui a disparu. Lieu public de passage, cet espace,
qu'on appelle tantôt « galerie » dans certains pays ou parfois simple « saal »
comme en Allemagne, fut aussi d'usage privé tout en restant un espace de
représentation, où la gloire du souverain ou du commanditaire, mise en valeur
par l'étiquette, le fut aussi par le décor iconographique, historique ou
allégorique pouvant même inviter le prince à la Vertu. Ainsi les figures de
l'Abondance ou de la Prospérité, dans la fresque de Tiepolo dans la grande
salle du Trône au palais royal de Madrid, étaient là pour le rappeler. La
galerie fut enfin le lieu privilégié d'exposition des collections du
commanditaire dont le propos politique fut servi par leur importance et leur
qualité artistique, écrivant ou réinventant parfois l'histoire, à l'instar de
ce que montrèrent descriptions imprimées ou gravures publiées pour frapper les
esprits. En cela, par son agencement et la qualité de ses œuvres, elle pouvait
préfigurer le musée dans son sens moderne.
S'identifier pour envoyer des commentaires.