NOUVEAU : Pour le retrait de vos commandes déjà payées, ouverture d'un accès indépendant place du Maréchal Leclerc. Sonnez à la porte rouge.

L'étonnante aventure de la mission Barsac
Éditeur
La Gibecière à Mots
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

L'étonnante aventure de la mission Barsac

La Gibecière à Mots

Offres

  • AideEAN13 : 9782374636290
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    2.49
Jules Verne (1828-1905)

"Assurément, l'audacieux cambriolage qui a tant occupé la presse sous le nom de l'affaire de la Central Bank et qui a eu, quinze jours durant, l'honneur de ses manchettes, n'est pas effacé de toutes les mémoires, malgré les années écoulées. Peu de crimes, en effet, ont excité la curiosité publique autant que celui-ci, car il en est peu qui aient réuni au même degré l'attrait du mystère et l'ampleur du forfait, et dont l'accomplissement ait exigé une aussi incroyable audace, une aussi farouche énergie.

On en lira donc peut-être avec intérêt le récit incomplet encore, mais scrupuleusement véridique. Si ce récit n'éclaire pas absolument tous les points restés dans l'ombre jusqu'ici, il apportera du moins quelques précisions nouvelles, et redressera ou coordonnera les informations parfois contradictoires données à l'époque par les journaux.

Le vol, on le sait, a eu pour théâtre l'Agence DK de la Central Bank, située près de la Bourse de Londres, au coin de Threadneedle Street et de Old Broad Street, et dirigée alors par Mr Lewis Robert Buxton, fils du lord de ce nom.

Cette agence comporte essentiellement une vaste pièce, divisée en deux fractions inégales par un long comptoir de chêne, qui se développe parallèlement aux deux rues, lesquelles se coupent à angle droit. On y accède, au croisement de ces deux rues, par une porte vitrée, en pan coupé, précédée d'une sorte de tambour de plain-pied avec le trottoir..."

Une mission dirigée par des députés doit vérifier en Afrique si les "indigènes" peuvent voter... Jane Mornas se joint à eux pour un autre motif : prouver que son frère est innocent des crimes dont il a été accusé...

Roman réécrit par Michel Verne d'après les manuscrits de son père, Jules Verne, et publié en 1919.
S'identifier pour envoyer des commentaires.