NOUVEAU : Pour le retrait de vos commandes déjà payées, ouverture d'un accès indépendant place du Maréchal Leclerc. Sonnez à la porte rouge.

Gertrude Stein
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
Folio biographies
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Gertrude Stein

Gallimard

Folio biographies

Offres

  • AideEAN13 : 9782072741951
    • Fichier PDF, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    9.49

  • AideEAN13 : 9782072741944
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    9.49

Autre version disponible

"Je me demande si je dois parler des choses dont je ne me souviens pas comme
de celles dont je me souviens." Que savons-nous de Gertrude Stein (1874-1946)
? Qu’elle fut poétesse, écrivaine, dramaturge, féministe. Qu’elle passa la
plus grande partie de sa vie en France et mourut à l’hôpital américain de
Neuilly. Qu’elle reçut dans son appartement du 27 rue de Fleurus, à Paris, en
compagnie d’Alice B. Toklas, tout le gotha de la littérature et de l’art
contemporain, de Picasso à Hemingway, d’Ezra Pound à Fitzgerald, permettant
entre autres l’éclosion du cubisme. On la dit excentrique, mystificatrice,
tyrannique, on fit même d’elle une « Mère l’Oye de Montparnasse ». Raymond
Queneau aimait à répéter qu’essayer de la comprendre n’était pas chose aisée,
ajoutant : « La traduire encore moins, la présenter bien moins encore. »
Philippe Blanchon la restitue à sa juste place : celle d’un écrivain unique
impliqué avec énergie dans son siècle.
S'identifier pour envoyer des commentaires.