En raison des circonstances actuelles, notre librairie est fermée et aucune expédition ne pourra être assurée pour une durée indéterminée.

Histoire de l'anticléricalisme en France, « Que sais-je ? » n° 4145
Éditeur
Que sais-je ?
Date de publication
Collection
Que sais-je ?
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Histoire de l'anticléricalisme en France

« Que sais-je ? » n° 4145

Que sais-je ?

Que sais-je ?

Offres

  • AideEAN13 : 9782130811602
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    6.99

Autre version disponible

L'anticléricalisme désigne l'ensemble des manifestations, actes ou discours, qui s'opposent à l'ingérence du clergé dans les affaires publiques, à l'immixtion du spirituel dans le temporel. Comme tous les mots en « -isme », il semble désigner un projet politique cohérent, une attitude idéologique, un système de pensée homogène. Au cours de l'histoire pourtant, il a revêtu des formes multiples et variées, le plus connu étant l'anticléricalisme laïque qui a battu son plein sous la IIIe République et qui donnera naissance à la loi de séparation des Églises et de l'État (1905). Caricatures médiévales, critiques protestantes, antijésuitisme, bouffeurs de curés... Il y a bien des manières d'être anticlérical. Mais s'opposer aux clercs, est-ce s'opposer à la religion ? L'anticléricalisme est-il consubstantiel aux sociétés catholiques ? En existe-t-il un pour chaque religion ? Jacqueline Lalouette revient sur un phénomène universel, aux accents souvent bien français, qui en dit long sur la sécularisation des sociétés modernes. Mais jusqu'à quand ?
S'identifier pour envoyer des commentaires.