NOUVEAU : Pour le retrait de vos commandes déjà payées, ouverture d'un accès indépendant place du Maréchal Leclerc. Sonnez à la porte rouge.

Archéologie de l'esclavage colonial
Éditeur
La Découverte
Date de publication
Collection
Recherches
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Archéologie de l'esclavage colonial

La Découverte

Recherches

Offres

  • AideEAN13 : 9782348056888
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    18.99

Autre version disponible

En étudiant la culture matérielle des esclaves, l'archéologie – et en particulier, depuis une vingtaine d'années, l'archéologie préventive – contribue de façon décisive aux recherches sur l'esclavage colonial. La traite, l'habitat, la vie quotidienne, le marronnage ou les pratiques funéraires bénéficient ainsi d'une documentation nouvelle, dont cet ouvrage rend compte grâce aux contributions des meilleurs spécialistes internationaux.
L'archéologie a joué, depuis les années 2000, un rôle décisif afin de renseigner sur les conditions de vie des esclaves, leurs habitats, les établissements où ils furent asservis (souvent détruits mais dont subsistent les fondations), les enclaves du marronnage, les rites d'inhumation, l'état sanitaire des défunts, leur âge, leur sexe, etc. En étudiant la culture matérielle des populations asservies, l'archéologie – et en particulier depuis une vingtaine d'années l'archéologie préventive – contribue en effet de façon déterminante aux recherches sur l'esclavage colonial et offre une documentation nouvelle.
Confrontant études de cas et synthèses sur l'archéologie de l'esclavage aux États-Unis, à la Barbade, à Cuba, au Brésil et aux Antilles françaises, en Afrique de l'Est, du Sud et de l'Ouest, à La Réunion et à l'Île Maurice, cet ouvrage fait le point sur les avancées récentes de la connaissance de la traite, de l'esclavage et du marronnage et propose une meilleure prise en compte du patrimoine archéologique du système esclavagiste, de sa conservation et de sa mise en valeur.
S'identifier pour envoyer des commentaires.