Des Cendrillons à la Pelle, contes
Éditeur
Libre2Lire
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Des Cendrillons à la Pelle

contes

Libre2Lire

Offres

  • AideEAN13 : 9782490522569
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    8.99

Autre version disponible

De la chaumière au château, au Maroc ou en Allemagne, l'amour surpasse la douleur ; il est plus fort que la mort.
Le mythe de Cendrillon... Un rêve que voudraient atteindre toutes les petites filles qui vivent dans la misère, en plaçant l'amour au-delà de l'atonie de nos existences.
S'inspirant de faits réels, l'auteure vous propose cinq histoires de « cendrillons » confrontées à la cruelle réalité de la vie, sans fioriture, sans ambiguïté, qu'elle nimbe pourtant d'un romantisme étrange. Romantisme que nous recherchons mais qui nous fuit et auquel nous nous cramponnons désespérément, afin de donner aux raidillons martyrisant des sentiers de nos vies, un halo de légende, de conte de fées, de rêves.
Là où nous pouvons encore croire à l'existence de la baguette magique...
Entre le conte de Cendrillon et l'histoire de Roméo et Juliette, ces histoires vous mettront la larme à l'oeil.
EXTRAIT
"On m'a posé une fois une question très pertinente : « Est-ce que la passion de Roméo et Juliette aurait survécu au quotidien ? Imaginez Roméo et Juliette mariés et parents... Se seraient-ils aimés avec autant d'ardeur et de fougue qu'au temps de leur suicide ?» [...]
Le quotidien érode irrémédiablement notre attraction l'un envers l'autre. Plus nous nous connaissons, plus nous luttons pour arrondir les angles afin d'assurer une réciprocité dans nos affinités, dans des aspects de nous-mêmes qui se déclarent au fil des ans et ne cessent d'accroître. L'instinct de violente attraction se dissipe, suppléé par le coutumier. L'auréole magique qui teintait les premières rencontres d'un couple se voile, et l'amour cesse d'être ce refuge auquel nous aspirons d'octroyer à l'éternité. L'âge et la carence de certaines hormones dans notre organisme contribueront à tempérer cette flamme qui nous habitait et que nous désirions perpétuer.
L'Amour avec un grand A est plus fréquent durant l'adolescence, qu'il ne l'est chez l'être mature. L'âge, l'expérience, les défis de la vie dépassent parfois la sublimité de cet étrange phénomène qu'est l'amour.
Nous voyons plus souvent des jeunes mourir d'amour plutôt que de vénérables vieillards - saturés et blasés. L'amour revêtira souvent le spectre de Satan, et un crime pourrait s'ensuivre.
Le pauvre et l'infortuné y croiront beaucoup plus que les plus nantis. Bien que très rare, l'amour se manifestera pourtant dans nos vies et ne perdurera que dans des conditions exceptionnelles... Il aura besoin de certaines amarres pour survivre, comme la foi en la sublimité, la conscience d'en être touché et la ferme volonté de le développer.
Quant à moi, j'ai cessé d'y croire avec ma maturité."
À PROPOS DE L'AUTEURE
Née à Marrakech au Maroc, Thérèse Zrihen-Dvir vit en Israël depuis la Guerre des 6 Jours. Polyglotte, elle écrit en trois langues (français, anglais, hébreu) sur le mode de vie de la communauté juive au Maroc, leurs luttes de survie, leur isolation et surtout leur riche legs de traditions qui ne cesse de nous émerveiller.
S'identifier pour envoyer des commentaires.