L’homme contre l’argent, Souvenirs de dix ans 1918-1928
Éditeur
Presses Universitaires du Septentrion
Date de publication
Collection
Documents et témoignages
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

L’homme contre l’argent

Souvenirs de dix ans 1918-1928

Presses Universitaires du Septentrion

Documents et témoignages

Offres

  • AideEAN13 : 9782757427408
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    21.99

Autre version disponible

De l'anarchisme à l'Action française, du fascisme à son retour vers la gauche et dans la République, jusqu'à sa mort en déportation, le parcours de Georges Valois (1878-1945) est emblématique des mutations et des reclassements à l'œuvre dans la France de l'entre-deux-guerres. L'Homme contre l'argent. Souvenirs de dix ans 1918-1928, ouvrage publié en 1928 et aujourd'hui introuvable devait être réédité. Il peut se découvrir comme une galerie où se croisent des portraits de figures emblématiques (de Charles Maurras à Benito Mussolini en passant par François Coty) et des fresques de milieux très divers (Action française, monde de la presse et de l'édition, sphères patronales, « jeunes équipes » en voie de formation). Valois propose aussi le récit de temps forts qui jalonnent sa propre vie en même temps qu'ils marquent la France de son temps : promotion d'une « économie nouvelle », dissidence de l'Action française, naissance d'un « fascisme français », crise monétaire et stabilisation Poincaré, impasse des solutions traditionnelles pour adapter la France à une modernisation nécessaire au-delà des voies tracées par le monde anglo-saxon et l'URSS, nécessité de « nouvelles équipes » pour concevoir et mettre en œuvre, contre la « dictature » de l'argent, une troisième voie « réaliste », un « nouvel âge ». Au-delà de son itinéraire Valois restitue celui d'un groupe, qui croise cette « génération réaliste » dont il est une figure tutélaire et l'éditeur majeur dans sa librairie.
S'identifier pour envoyer des commentaires.