La fabrique de la terreur
EAN13
9791095718734
ISBN
979-10-95718-73-4
Éditeur
Agullo
Date de publication
Collection
AGULLO NOIR
Nombre de pages
344
Dimensions
20 x 14 x 2 cm
Poids
425 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

La fabrique de la terreur

De

Agullo

Agullo Noir

Offres

Autre version disponible

Janvier 2011 : après l’immolation de Mohamed Bouazizi, jeune marchand ambulant poussé au désespoir par la misère et l’arbitraire, le peuple tunisien se soulève et « dégage » Ben Ali. C’est le début des « printemps arabes », et Vanessa Benlazar, grand reporter, est aux premières loges. Derrière la liesse populaire, la jeune Française pressent que cette révolution court le risque d’être noyautée par les islamistes, toujours prompts à profiter d’un vide du pouvoir. Bientôt, la chute de Khadafi, la guerre civile en Syrie et le chaos qui s’installe dans tout le Levant lui donnent raison : un nouveau groupe semble émerger peu à peu des décombres, venu d’Irak pour instaurer un califat dans la région ; un groupe dont la barbarie est sans limite, aux méthodes de recrutement insidieuses et modernes, et qui prône la haine de l’Occident. À Toulouse, justement, Laureline Fell, patronne de l’antenne locale de la DCRI tout juste créée par Sarkozy, s’intéresse à un certain Merah, soupçonné de liens avec des entreprises terroristes. Mais les récentes réformes du renseignement français ne lui facilitent pas la tâche. Quand le pire advient, Fell comprend que la France n’est pas armée pour affronter ce nouvel ennemi qui retourne ses propres enfants contre leur pays : d’autres jeunes sont prêts à rejoindre l’État islamique, autant de bombes à retardement que Laureline, avec l’aide de Vanessa, va tenter de désamorcer. Avec ce dernier tome, Frédéric Paulin clôt la trilogie Benlazar qui nous mènera de Tunis à Toulouse, de Lunel à Bengazi, dessinant la carte des nouveaux réseaux terroristes qui frapperont Paris en plein coeur au cours de l’année 2015.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

25 mai 2020

terrorisme, policier

J’avais hâte de retrouver ce dernier volet de la Trilogie Benlazar, même si je me doutais que cela allait être macabre. Je n’ai pas été déçue. Le récit s’ouvre pourtant pendant la révolution de jasmin de 2011, en Tunisie. Quelle ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Frédéric Paulin