Pourquoi tu danses quand tu marches?
1 autre image
Éditeur
Mémoire d'encrier
Date de publication
Collection
Legba
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Pourquoi tu danses quand tu marches?

Mémoire d'encrier

Legba

Offres

  • AideEAN13 : 9782897126872
    • Fichier PDF, avec Marquage en filigrane
    9.99
Finaliste au Prix Renaudot Un enfant sauvé par la littérature et par la lecture Résumé Un matin, sur le chemin de l'école maternelle, à Paris, une petite fille interroge son père : « Dis papa, pourquoi tu danses quand tu marches ? ». La question est innocente et grave. Pourquoi son père boite-t-il, pourquoi ne fait-il pas de vélo, de trottinette... ? Le père ne peut pas se dérober. Il faut raconter ce qui est arrivé à sa jambe, réveiller les souvenirs, retourner à Djibouti, au quartier du Château d'eau, au pays de l'enfance. Dans ce pays de lumière et de poussière, où la maladie, les fièvres d'abord puis cette jambe qui ne voulait plus tenir, l'ont rendu différent, unique. Il était le « gringalet » et « l'avorton » mais aussi le meilleur élève de l'école, le préféré de Madame Annick, son institutrice venue de France, un lecteur insatiable, le roi des dissertations. Extrait « Je vais te raconter le pays de mon enfance. Et tu les auras toutes, les histoires qui ont marqué mes jeunes années. Je te parlerai de mes vieux parents. Je te parlerai de mon passé et je répondrai à la question que tu m'as posée. Je te parlerai du désert mouvant autour de Djibouti, ma ville natale. Je te parlerai de la mer Rouge. Je te parlerai de mon quartier et de ses maisonnettes au toit en tôles d'aluminium. Peut-être le trouveras-tu pauvre et sale, et peut-être n'oseras-tu pas me l'avouer. » Échos de presse « Waberi avait besoin d'un interlocuteur pour se dire à la première personne, et il écrit à sa fille avec amour, car ce livre est aussi et surtout un cadeau. » Valérie Marin La Meslée, Le Point « La bouleversante confession d'un père qui explique son handicap à sa fille. Cette belle leçon de danse entre un père et sa fille montre que la littérature est un art de la transmission. » Mohammed Aïssaoui, Le Figaro littéraire L'auteur Abdourahman A. Waberi est né en 1965 à Djibouti. Il enseigne les littératures françaises et francophones à Washington et collabore avec Slate Afrique et Le Monde. Il est l'auteur de nombreux livres dont Le Pays sans ombre (1994), Cahier nomade (1996) et Balbala (1998) et plus récemment Aux États-Unis d'Afrique (2006) et La divine chanson (2015) qui a reçu le prix Louis Guilloux. Il a publié le recueil de poésie Les nomades, mes frères, vont boire à la grande ourse chez Mémoire d'encrier (2013).
S'identifier pour envoyer des commentaires.