NOUVEAU : Pour le retrait de vos commandes déjà payées, ouverture d'un accès indépendant place du Maréchal Leclerc. Sonnez à la porte rouge.

Les Chaires et l’esprit, Organisation et transmission des savoirs au sein d’une université germanique au XVIIe siècle
Éditeur
Presses universitaires de Lyon
Date de publication
Collection
Histoire
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les Chaires et l’esprit

Organisation et transmission des savoirs au sein d’une université germanique au XVIIe siècle

Presses universitaires de Lyon

Histoire

Offres

  • AideEAN13 : 9782729711641
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    10.99

Autre version disponible

À partir du cas de la défunte université de Helmstedt, l’enquête se propose
d’étudier l’organisation de l’enseignement supérieur au sein de l’espace
germanique luthérien entre la guerre de Trente Ans et l’aube des Lumières –
entre la double coupure de la confessionnalisation et de la
territorialisation, et la fondation des universités de Halle et de Göttingen.
Grâce aux nombreuses archives conservées, et notamment à l’examen précis des
comptes rendus trimestriels des professeurs sur leurs enseignements, on peut
observer l’évolution des chaires au sein des facultés, et la confronter tant
aux attentes officielles qu’aux stratégies individuelles des différents
professeurs. Chacune des quatre facultés qui composent l’université
(théologie, droit, médecine et philosophie) est passée en revue, à travers son
organisation institutionnelle, le contenu des enseignements qu’elle propose,
ou encore les personnalités des professeurs et leurs méthodes. Mais au-delà,
il s’agit aussi de proposer un essai d’histoire sociale des pratiques
intellectuelles et de la construction des savoirs, afin de préciser les
évolutions qui ont abouti, à terme, à la naissance d’un nouveau modèle
universitaire dans l’espace germanique au XVIIIe siècle, et plus encore à
l’émergence de l’institution humboltienne au siècle suivant.
S'identifier pour envoyer des commentaires.