NOUVEAU : Pour le retrait de vos commandes déjà payées, ouverture d'un accès indépendant place du Maréchal Leclerc. Sonnez à la porte rouge.

L’Âne mort
Éditeur
Editions de l'Observatoire
Date de publication
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

L’Âne mort

Editions de l'Observatoire

Offres

  • AideEAN13 : 9791032908990
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    12.99

  • AideEAN13 : 9791032908976
    • Fichier PDF, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    12.99

Autre version disponible

Dans la torpeur de la chaleur algéroise, Lyès, Mounir et Tissam, trois
éternels adolescents de quarante ans sont en quête du meilleur moyen de
s’enrichir sans le moindre effort. À la recherche de conseils, ils rendent
visite à un riche et influent commissaire à la retraite, dont l’âne « sacré »,
Zembrek, est la prunelle de ses yeux. Alors que le trio est laissé seul avec
l’animal, dans un enchaînement aussi rocambolesque qu’inexplicable, l’âne
meurt, noyé. Devant cette situation inextricable, pris de panique, les voilà
partis pour la Kabylie, au volant de leur break au moteur capricieux, la
police aux trousses, et l’âne mort dans le coffre. Panne après panne, virage
après virage, leur périple est ponctué des considérations philosophiques et
questions existentielles qui les hantent et de rencontres étranges ; d’Amel
aux fausses bonnes idées, à Karim-pas-de-problème, Slim qui passe ses journées
à pousser des pierres des falaises, ou Izouzen, mystérieux libraire retiré
dans son sanctuaire, au milieu de centaines d’ouvrages et des sépultures de
ses épouses successives. De ce tableau coloré à l’apparente frivolité et à la
limite de l’absurde jaillit une réflexion tragique sur le temps qui passe,
nous attirant inexorablement vers les profondeurs de l’âme humaine.
S'identifier pour envoyer des commentaires.