NOUVEAU : Pour le retrait de vos commandes déjà payées, ouverture d'un accès indépendant place du Maréchal Leclerc. Sonnez à la porte rouge.

La guerre d'Algérie vue par les Algériens (Tome 2) - De la bataille d'Alger à l'indépendance
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
La guerre d'Algérie vue par les Algériens
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La guerre d'Algérie vue par les Algériens (Tome 2) - De la bataille d'Alger à l'indépendance

Gallimard

La guerre d'Algérie vue par les Algériens

Offres

  • AideEAN13 : 9782072827525
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    9.99

  • AideEAN13 : 9782072827532
    • Fichier PDF, avec DRM Adobe
      Impression

      Impossible

      Copier/Coller

      Impossible

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    9.99

Autre version disponible

Peut-on raconter autrement l’histoire de la guerre d’Algérie? L’ambition de ce
livre est de rapporter, en se fondant sur toutes les sources possibles et en
particulier sur des documents inédits ou difficilement accessibles, un récit
de cette guerre telle qu’elle a été vue, vécue et relatée par les Algériens,
et en premier lieu par les combattants indépendantistes. Ce second volume, qui
s’ouvre avec l’assassinat d’Abane Ramdane par les autres chefs du FLN, au
lendemain de la bataille d’Alger, et va jusqu’à l’indépendance et les
implacables luttes pour le pouvoir qu’elle entraîne, confirme que, sous ce
regard neuf, la plupart des aspects de la guerre prennent un tour totalement
différent. Le temps de la politique et des négociations en vue de mettre un
terme au conflit, quand l’aspect militaire du combat devient peu à peu moins
essentiel, sera en effet aussi celui de profonds bouleversements, ignorés du
côté français, au sein du FLN. Des bouleversements provoquant des
affrontements dont les premiers bénéficiaires seront Ahmed Ben Bella et Houari
Boumediene au cours de l’été 1962, mais dont les conséquences se font sentir
jusqu’à aujourd’hui.
S'identifier pour envoyer des commentaires.