Solutions aux migrations clandestines en Afrique Subsaharienne
Éditeur
"Nouvelles éditions numériques africaines (NENA)"
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Solutions aux migrations clandestines en Afrique Subsaharienne

"Nouvelles éditions numériques africaines (NENA)"

Offres

  • AideEAN13 : 9782379181535
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    4.99
Que de milliers de pertes en vie humaine de migrants clandestins africains
enregistrées depuis quelques années ! Les populations africaines sont frappées
de plein fouet par la folie meurtrière impitoyable des migrations
clandestines. Malheureusement, malgré la multiplication des conférences et des
sommets inter-continentaux des chefs d'État et d'organisations continentales,
pour penser ensemble des stratégies en vue de barrer la voie à ces aventures
assassines, elles ne semblent pas au grand désarroi faiblir. Les populations
africaines elles-mêmes ne semblent pas être découragées à se lancer à
l'émigration clandestine malgré les terribles conséquences qui laissent toute
la communauté internationale dans la consternation. Jusqu'à quand les familles
africaines seront-elles encore endeuillées suite à la disparition tragique de
leurs fils et filles partis à la recherche d'une vie meilleure plus ou moins
incertaine et qui n'en sont jamais revenus vivants ? Faille-t-il absolument
mener de hautes études scientifiques pour trouver la panacée adéquate pour
faire obstacle aux flux migratoires périlleux des peuples africains ?
Assurément non ! L'heure est à l'urgence d'agir et non plus de réfléchir sur
les causes et les conséquences des migrations clandestines qui ne sont plus
des faits inédits évoqués dans de vains discours politiques, ou la publication
de volumineux ouvrages dits « scientifiques » disant procurer des solutions «
scientifiques » aux migrations clandestines, alors que le mal persiste, voire
s'intensifie. Solutions aux migrations clandestines en Afrique subsaharienne
de M. Jacques Vincent de Paul MEBIAM'EMANE se veut d'être un instrument de
référence dont devraient s'approprier tant les intervenants de la chaîne
administrative des États d'Afrique que des administrés, pour ensemble freiner
l'hémorragie de cette tragédie humaine dite « migration clandestine » qui fait
tant couler d'encre et de salive dans le monde entier. Car, ceci est une
affaire de tous pour promouvoir « la réussite et le développement tout en
restant chez soi ».
S'identifier pour envoyer des commentaires.