NOUVEAU : Pour le retrait de vos commandes déjà payées, ouverture d'un accès indépendant place du Maréchal Leclerc. Sonnez à la porte rouge.

Conversations, 1975-1995, Édition préparée et présentée par Jean Jourdheuil
Éditeur
Les Éditions de Minuit
Date de publication
Langue
français
Langue d'origine
allemand
Fiches UNIMARC
S'identifier

Conversations, 1975-1995

Édition préparée et présentée par Jean Jourdheuil

Les Éditions de Minuit

Offres

  • AideEAN13 : 9782707345165
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    20.99

  • AideEAN13 : 9782707345172
    • Fichier PDF, avec Marquage en filigrane
    20.99

Autre version disponible

Les textes rassemblés dans ce volume ne sont pas des interviews à vocation
ponctuelle de communication dans l’instant, mais des conversations de Heiner
Müller avec des collègues et amis, hommes de théâtre et universitaires de RFA
et de RDA. Ces conversations éclairent sa démarche de pensée et accompagnent
la publication de ses pièces, de l’année 1975, période à laquelle débute sa
reconnaissance internationale aux États-Unis, en RFA et en France, jusqu’à sa
mort en 1995. Deux événements ponctuent ce recueil. Le premier est d’ordre
biographique. Il s’agit d’un séjour que Heiner Müller, écrivain d’Allemagne de
l’Est qui avait été exclu de l’Union des Écrivains en 1961 et qui était à la
fois reconnu et marginalisé dans son pays, fit « miraculeusement » aux États-
Unis en 1975-76. Le second concerne l’histoire européenne. Il s’agit de la
chute du mur de Berlin en 1989, suivie de la réunification allemande en 1990.
Ces deux événements, de nature différente, sont reliés par un autre, à
certains égards prémonitoire, auquel Heiner Müller fut confronté à son retour
des États-Unis : la déchéance de citoyenneté est-allemande du chanteur et
auteur de cabaret Wolf Biermann, qui fut le premier symptôme de la crise qui
allait s’amplifier dans la RDA des années 1980. Ce recueil de conversations a
vocation à montrer comment l’œuvre de Heiner Müller, dans la seconde moitié du
XXe siècle, est le pendant de l’œuvre de Brecht dans la première moitié de ce
même siècle et, à certains égards, la déconstruit.
S'identifier pour envoyer des commentaires.