Hunger, Une histoire de mon corps
  •  
EAN13
9782207140185
ISBN
978-2-207-14018-5
Éditeur
Denoël
Date de publication
Collection
Impacts
Nombre de pages
336
Dimensions
21 x 20 x 2 cm
Poids
328 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Fiches UNIMARC
S'identifier

Hunger

Une histoire de mon corps

De

Traduit par

Denoël

Impacts

Offres

Autre version disponible

Si vous êtes une femme et que vous vivez aux États-Unis ou dans un pays occidental ; si vous êtes obsédée par l’idée de manger trop ou de ne pas manger assez (c’est plus rare) ; si vous utilisez des mots comme «craquer» et «péché mignon» - ces mots qui nous inspirent un sentiment de honte et destinés à mettre nos corps au pas, il est fort probable, et ce quelle que soit votre silhouette, que vous entretenez un rapport à la nourriture frisant le fétichisme. À celles qui rentrent dans ce modèle de plus en plus étriqué, félicitations ! Les vêtements sont coupés pour vous, les producteurs de chou kale vous adorent et l’opinion publique avec eux. Les autres risquent de rester dans l’ombre, à l’endroit précis où l’auteur de ce livre voulait se trouver. Dans Hunger, un essai courageux et sans concessions, Roxane Gay retrace comment une agression sexuelle subie dans son enfance l’a conduite à prendre volontairement du poids afin d’être invisible et par conséquent «en sécurité». Dès le début de son livre, elle recommande à ceux qui ont soif de témoignage triomphant sur la perte de poids de passer leur chemin. Pourtant Hunger n’en est pas moins un triomphe, car, à travers l’expérience de Roxane Gay, nous apprenons une leçon fondamentale : nous devrions tous faire preuve de davantage de bienveillance envers la réalité du corps des autres et nous réconcilier avec le nôtre.
Roxane Gay aborde dans tous ses ouvrages des thématiques qui lui sont chères : identité sexuelle, racisme et conflits de classe. Après l’incontournable Bad Feminist, Hunger est lui aussi enfin publié en France.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Santiago Artozqui