Méditation pessoanienne, Science de l’existence et destin de l’Anthropologue
Éditeur
Éditions Matériologiques
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Méditation pessoanienne

Science de l’existence et destin de l’Anthropologue

Éditions Matériologiques

Offres

  • AideEAN13 : 9782919694655
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Partage

      6 appareils

    4.99

  • AideEAN13 : 9782919694655
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    4.99

Autre version disponible

**Une rencontre entre la pensée pessoanienne et l'anthropologie**

Avec  _Le livre de l’intranquillité_  de Fernando Pessoa, la littérature élève
à un niveau très rare ce qui est possible d’une sensibilité et d’une lucidité
humaine. Albert Piette mélange l’écriture de Pessoa, des phrases majeures
qu’il retient du Livre et ses propres réflexions sur l’anthropologie et la
tâche de l’anthropologue. Celui-ci est présenté comme un être à part, qui ne
ressemble pas à ce que nous savons des sociologues ou des ethnologues. Qu’est-
ce que l’Anthropologue regarde ? Comment regarde-t-il ? Qu’est-ce qu’il sait ?
Qu’est-ce qu’il sent ou ressent ? Comment vit-il lui-même ? Quel pourrait être
son rôle pédagogique ? À l’horizon, en dialogue constant avec Pessoa, se
profile un nouveau « métier », ou plus encore un « destin »  : dire la
réalité.

**À l’horizon, en dialogue constant avec Pessoa, se profile un nouveau «
métier », ou plus encore un « destin »  : dire la réalité.**

EXTRAIT

L’Anthropologue retient aussi les sensations infimes, causées par des choses
minuscules (p. 517). Il décrit « ces demi-tons de la conscience » (p. 212),
qu’il sait être propres à chacun. « La vie est essentiellement un état mental
» (p. 121). L’Anthropologue doit-il ressentir ce que les gens ressentent ? Pas
nécessairement. Son rôle est de savoir puis d’écrire que ce qui a été
ressenti. Et c’est cela une bonne part de la réalité : « Ce qui a été
ressenti, voilà ce qui a été vécu » (p. 361).

À PROPOS DE L'AUTEUR

**Albert Piette** est professeur d’anthropologie à l’Université­Paris-
Nanterre et membre du Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative
(CNRS).
S'identifier pour envoyer des commentaires.