NOUVEAU : Pour le retrait de vos commandes déjà payées, ouverture d'un accès indépendant place du Maréchal Leclerc. Sonnez à la porte rouge.

La Tonotechnie ou l'Art de noter les cylindres
Éditeur
Hermann
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La Tonotechnie ou l'Art de noter les cylindres

Hermann

Offres

  • AideEAN13 : 9782705699413
    • Fichier EPUB, avec DRM Adobe
      Impression

      146 pages

      Copier/Coller

      29 pages

      Partage

      6 appareils

      Lecture audio

      Impossible

    8.99

  • AideEAN13 : 9782705678975
    • Fichier PDF, avec DRM Adobe
      Impression

      146 pages

      Partage

      6 appareils

      Copier/Coller

      29 pages

    17.99

Autre version disponible

Mais à quoi ne parvient pas le Méchanicien créateur ? Sous l'influence de l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, et en suivant l'exemple tracé par les mécaniciens qui construisent des androïdes imitant des gestes compliqués, le P. Engramelle, physicien et musicien, pose en 1775 dans sa Tonotechnie les bases de l'enregistrement musical en décrivant trois procédés de notation. L'un d'eux s'appuyait sur les petites orgues à tuyaux et à cylindres, commandées par manivelle, qui permettaient d'apprendre à siffler aux serins en cage et que l'Académie française venait d'accueillir en 1762 dans son Dictionnaire sous le nom de « serinettes ». Dessinateur talentueux, Engramelle, dont le frère cadet est resté renommé par ses ouvrages d'entomologie, a illustré lui-même son livre. Celui-ci devint aussitôt célèbre et procura à son auteur la notoriété. Il était donc indispensable de le remettre à la disposition des historiens de la musique et des facteurs, compositeurs ou simples mélomanes à qui il ne manquera d'apporter d'utiles suggestions.
S'identifier pour envoyer des commentaires.