Jours tranquilles à Alger, Chroniques du Maghreb
Éditeur
Riveneuve éditions
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Jours tranquilles à Alger

Chroniques du Maghreb

Riveneuve éditions

Offres

  • AideEAN13 : 9782360134687
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    9.99

Autre version disponible

**Les deux auteurs tracent un portrait tout en nuance de l'Algérie
contemporaine.**

Une fois encore, l’Algérie est face à son destin... Elle doit relever
tellement de défis dans un avenir proche ! Il lui faut réussir une transition
politique délicate avec une génération de dirigeants civils et militaires qui
refusent de s’effacer, repenser son économie écrasée par la rente des
hydrocarbures qui s’est subitement asséchée et gérer une population en
mutation sous l’effet de la pression démographique et de nouvelles aspirations
sociales. Elle a certes de quoi se réaliser comme pays émergent et s’imposer
comme interlocuteur crédible des grandes puissances dans une région
déstabilisée par la menace terroriste. Mais elle doit aussi réussir à
construire un Etat de droit. Témoins privilégiés de l'Algérie des années
Bouteflika, Adlène Meddi et Mélanie Matarese racontent le pays de l’intérieur.
Immergés dans l’actualité et
parfois dans les secrets de ce pouvoir insaisissable et complexe, ils font
partager leurs rencontres et leurs aventures.

**Au gré de chroniques douces-amères, les auteurs retracent heures sombres et
moments de grâce, et surtout leur tendresse pour cette nation jeune, riche
d’histoire et si méconnue.**

EXTRAIT

C’est comme ça, il y a des choses qui vous collent à la peau dont il est
difficile de se débarrasser. Et tous les ans à la même époque, en février, un
classement international vient rappeler combien en matière de qualité de vie,
Alger ressemble à l’enfer sur terre. Sur 230 villes, la capitale n’a jamais
dépassé la moitié basse du palmarès, toujours derrière ses séduisantes
voisines, Casablanca et Tunis. La faute aux embouteillages, à la pollution, la
rareté des lieux culturels, à la défaillance des transports publics, et à des
phénomènes moins palpables comme la corruption ou le manque de libertés
individuelles.

CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE

_Jours Tranquilles à Alger_ est une forme de messages en bouteille où les
récits ne sont pas des SOS mais des fenêtres ouvertes sur le présent, pour qui
voudrait s'approcher et voir qu'entre mer, océan et continents, l'Algérie est
la somme du vécu de femmes, d'hommes et d'enfants dont les deux auteurs sont
une partie, dans un pays qui oscille entre construction et déconstruction. -
**Nadia Ghanem, _Huffington Post Algérie_**

À PROPOS DES AUTEURS

**Mélanie Matarese** , journaliste française, est installée en Algérie depuis
2006. **Adlène Meddi** , journaliste algérien, est auteur de romans policiers
( _Le casse-tête turc_ en 2002 et _La prière du Maure_ en 2008). Ils sont les
rédacteurs en chef d’ _El Watan Week-end_ , la version hebdomadaire du premier
quotidien francophone indépendant en Algérie, qu’ils ont lancé en 2009. Ils
travaillent également comme correspondants pour des médias étrangers ( _Middle
East Eye_ , _Le Figaro_ , _La Tribune de Genève_...).
S'identifier pour envoyer des commentaires.